mardi 20 décembre 2011

Il aurait été incarcéré

Centre commercial:
réflexion de retraité
"C'est ce que je fais" (prostituée qui fait semblant?)
locaux du service public conversation avec un cliente (cela fait 15 ans qu'ils me font le coup):
"il est fou"
"c'est la police qui nous a téléphoné"
"il aurait été arrêté"
"il aurait retrouvé"
Je suppose qu'ils vont appeler ce type de comportement de la résistance active et héroïque.
D'autre appellent cela "foutre la merde".

vendredi 16 décembre 2011

Vous êtes bi.

C'est la réflexion d'une vendeuse qui a peut-être lu mon blog.

Il est vrai que j'ai tendance à entretenir l’ambiguïté et le double sens.
Pourtant, pour éviter toute éventualité  il me semble nécessaire de dire que je suis droitier
depuis de nombreuses années.
Pour êtes encore moins clair, je dirais que j'appartient à la classe des
 a-destra-manu-onanismiens (sauf une courte incursion féminine en 1996)

En mêlant la manie  que les allemands ont de faire des nom à rallonge avec les consonances  itallo-grecs ça fait très In Europe.

Pourquoi un tel manque de pudeur? A cause de ce que je considère comme de multiples atteintes à la vie privée:
"Vous ne vous êtes pas lavé aujourd'hui" et autres réflexions faisant référence à mes propres monologues ainsi qu'à différentes activités informatiques et  sexuelles qui n'auraient pu être connues sans procéder à une surveillance illégalle.
Dans ces conditions la pudeur n'est plus de mise.

La pose généralisée de micros et de logiciels-espions ainsi que la diffusion des informations collectées permet la partouze générale!

J'imagine l'analyse détaillée du message:
"Mais je croyais qu'il était gaucher ."
"Oui  c'est vrai, comment se fait il qu'il utilise sa main droite?"

J'avoue  que c'est aussi un mystère pour moi.
La gauche marche moins bien , même quand la droite est fatiguée!
C'est dur! Aï les courbatures!

dimanche 4 décembre 2011

Empathie

Commentaire d'une jeune femme que je croise.
"J'ai une copine qui a essayée , ça fait pas mal. "
Si un jour j'ai une copine qui veut essayer, j'espère qu'elle aura la bonté de faire semblant.
C'est vrai, quoi?!
Aujourd'hui tout est devenu banal.
Y'a plus moyen de franchir les interdits!

jeudi 1 décembre 2011

Resistance

Nouvelle infection (4 ème rechute):
Je dépose donc un échantillon d'urine pour UCBU le samedi 14h . Jeudi matin suivant  je reçoit les résultats: les germes sont résistant à l'antibiotiques que je prends. Cela fait donc 6 jours de traitement qui à priori (je ne suis pas médecin) renforce la résistance.  Un délai plus court aurait-il été souhaitable?

Pour ce qui est du harcèlement certains devaient déjà être en vacance, j'ai entendu seulement 2 réflexions:
"vous êtes fou"
"c'est vrai, ils l'ont entubé" (j'ai même entendu dire que certains s'en était venté, ou même que sont cas était déjà réglé avant d'entrer. Mais c'était juste mon petit doigt qui parlait)

D'autre n'ose même plus regarder en face un sodomite (bien que certains aurait pu penser à l'utilisation d'une parabole dans mon discourt). En fait le texte laisse le choix des interprétations.

N'y a-t-il pas de meilleur moyen d'essayer  d'être Breton si ce n'est qu'en participant à cette aptitude au savoir tout?

samedi 19 novembre 2011

Vous continuez!

Le titre du message c'est une des réflexions entendues aujourd'hui dans le magasin. Un homme de 30 ans veste bleue, grain de beauté sur la joue, accompagné de son enfant (j'ai noté son immatriculation).
J'en profite pour poser cette question:
Qui a donné l'ordre de me harceler? Est-ce un responsable politique, un responsable syndical, une baronnie locale, un caïd local?
Je complète la collection de réflexions:
-- "Je lui est rien dit, il est fou."
-- "Vous êtes trop sale."
-- "Vous êtes une nullité." (par un enfant).
--"Il est trop feignant."
--"Ils m'ont dit qu'il parle super bien l'anglais, mais il parle comme un pied!"
--"Ce sont des imbéciles, il ne faut pas faire attention."
--"C'est pas vrai,Einstein n'était pas handicapé."(je suis pourtant resté prudent en ne faisant que poser la question.)

 J'ai du énerver quelqu'un récemment. Aujourd'hui c'est au dessus de la moyenne!

Je rappelle au lecteur que je subis ce genre de provocation depuis fin 1995, quelque jours après la fin de ma formation dans l'association Les Glénans à Concarneau. J'en avais d'ailleurs  fait part à ma famille qui m'avait conseillé d'ignorer les provocations.

Je me souvient de la toute première réflexion par une femme sortant des locaux de la dite association: "On ne peut rien faire, c'est le crime parfait".

Franchement on m'a souvent dit que je suis doué, mais je ne pensait pas l'être à ce point: arriver à un tel résultat sans même s'entraîner!  Il n'y a qu'aux Glénans qu'on y arrive: la  pédagogie par la mise en situation réelle! Qui sait ? J'aurais du me présenter directement aux examens pratiques du brevet d'état , j'aurais peut-être réussit! (Ce paragraphe est purement humoristique!) .

Pour être encore plus précis et parce que certains ont aussi évoqué des problèmes de sodomie à mon sujet: la sodomie passive peut être une excellente introduction à la sodomie active et vice versa! Et pour aller encore plus loin: cela expliquerait mon attirance et mon relatif succès auprès de femmes qui tout en restant très féminines ont une forte composante lesbienne!

En ce qui concerne l'éventuel pouvoir de nuisance  aux mains de personnalités ou d'organisations dans le cadre  de cette affaire je vous laisse seul juge. Il suffit d'examiner, depuis 1996, les différents faits qui ont eu lieu dans toute les entreprises ou j'ai travaillé ainsi que mes déclarations de revenue.

J'en profite aussi pour évoquer cette éventualité: dans le cas ou des syndicats ou autre organisations détiendraient  des informations diffamatoires sur ma personne et les utiliseraient pour me nuire et si de plus ces informations étaient stocké de manière décentralisée, alors la justice pourrait peut-être décider la saisie de support informatiques et cela en dépit de la loi qui protège les syndicats au sujet des informations personnelles qu'ils détiennent.

De plus je ne voit pas l'intérêt qu'ils auraient à prendre un tel risque: je n'ai aucun pouvoir, ni aucune influence sur l'opinion publique. Il est probable que s'ils avaient la moindre preuve d'un crime ou délit  commis pas moi même ils n'auraient pas hésité à les communiquer aux autorités. J'ai de bonnes raisons de soupçonner qu'ils n'ont pas lésiné sur le moyens de les obtenir et faute de résultats d'essayer de les provoquer!

Finalement je bascule dans le romantisme frénétique:
Mon histoire avec le Glénans fut une histoire d'amour parfaite et sans lendemain.
Désormais je retape de vieux campings  cars et je vote à droite. 

vendredi 18 novembre 2011

"On en a marre de payer pour toi"

La première fois ils étaient passés pour la première couche.
Le type arrête son 4x4 en face de chez moi et transmet des informations sur ma maison par téléphone.
La deuxième ils profitent que le vent porte et que la vitre soit ouverte pour me faire partager leur vision des choses:
"On a téléphoné partout, tu ne trouveras pas."
"On en a marre de payer pour toi."
Puis après mon coup de fil:
"Il nous a balancé."

mercredi 9 novembre 2011

"On continue"

Donc ils veulent continuer.
Nouvel exemple de ce qu'ils font:
Je rentre dans le magasin. L'employée me regarde et dit: "C'est un véritable bordel. Je l'ai signalé."
Je marche un peu plus loin, nouvel employé qui dit: "Même si c'est ouvert vous n'avez pas le droit d'entrer."
Mon interprétation des faits:
Je me couche en oubliant de fermer la porte de chez moi au rez de chaussé.
Un employé passe le matin pour remplir ces obligations professionnels, voit que la porte est ouverte, jette un coup d'oeil. Effectivement c'est le bordel au rez de chaussé que j'utilise pour entreposer de trop nombreux objets et pour bricoler. Je fais rarement le ménage.
Si la personne a remarqué quelque chose d'anormal elle peux toujours signaler à la police  ou aux service sociaux. Personne ne peux le lui reprocher.
Au lieu de cela la personne raconte aux copains. Et les  copains en profitent pour utiliser l'information.
Ce n'est n'est pas la première fois que cette personne à l'entrée fait  des remarques concernant ma vie privé. Comme je l'ai vu dire, soit à moi, soit à d'autres personnes, "il faut continuer", j'ai tendance à conclure que cette personne agit dans le but de m'ennuyer. Je ne pense pas qu'elle prendrait ce risque sans  la couverture de sa hiérarchie.

dimanche 6 novembre 2011

Toujours mécontent!

Ce journal ne sera finalement qu'un  déversoir de toute mes complaintes.
Il y a quelques année j'avais fait constater par huissier de justice un bug sur le site pôle-emploie.
Aujourd'hui j'ai eu une nouvelle surprise:
Je crée un nouveau critère de recherche pour obtenir les offres d'emploie en Ardèche pour un travail d'agent de nettoyage industriel. J'obtiens 91 annonces. Puis j'élargie la recherche à trois département : Ardèche , Loire et Haute-Loire. J'obtiens 11 annonces.
Je me rappelle lorsque j'avais essayé de signaler le précédent problème à l'A.N.P.E . Dans les semaines qui ont suivi ils ont lancé une vaste campagne ventant les mérites de l'application mise à disposition des demandeurs d'emploie. Sur le site il est difficile de pouvoir signaler  un  problème. Je sais pourquoi: les responsables  d'application seraient submergés de mails par forcément justifiés. Pourquoi dans ce cas ne permettent-ils pas à un nombre limité d'utilisateurs de pouvoir signaler les problèmes rencontrés? Si un utilisateur commet des abus il peuvent toujours le retirer de la liste.

Je reviens maintenant à mes problèmes de harcèlement.
Ce que j'entends au travail:
"Il ne retrouvera plus"
"Après avoir travaillé avec nous il ne pourra plus retrouver du travail"
Là je me pose quelque questions : est-ce que le fait d'avoir travaillé pour une agence de contrôle sanitaire m'interdis à tous jamais de pouvoir travailler dans la production alimentaire dans de bonnes conditions?  A moins que cela concerne seulement l'entreprise qui m'emploie actuellement?
Ais-je été recruté dans cet objectif?
De toute façon mes ennuies ne datent pas d'hier.
"Aux Etats-Unis ils leur cassent la gueule à la sortie."
Je suppose que cela concerne les non syndiqués. On me fait comprendre que je suis un privilégié par rapport aux citoyens Américains.
"Il est trop lent". Cà c'est pour corriger  ce qu'ils disaient auparavant: "il était très doué".
Et puis aussi une conversation entre deux collègues:
"Il s'est remis à programmer"
"Qu'est ce qu'il utilise?"
"-----" (Cela représente le langage que j'utilise).
Auparavant j'ai eu des retours sur mes activité informatiques notamment en cryptologie.
Je dois préciser que je suis aux niveau des pâquerettes dans ce domaine.
"Cela ne présente pas de risque, il travail sur un Pc qui est on-line."
Ils ont peur que je prépare un mauvais coup!
Et puis c'est gentils, il me confirment que je suis surveillé!
Le monde est remplis de gens très responsables et respectueux des lois.
Il faut pas que je m'inquiète c'est juste "pour te protéger".

A la pharmacie:
"J'ai deux types de vaccins: avec et sans coqueluche. Il est préférable de prendre coqueluche si vous êtes aux contact des enfants", avec un sourire entendu. Je vois que madame est Bretonne: elles sait ce que tout le monde sait car "tout ce sait en Bretagne". Je ne fait que  citer un Breton. Bien sûr ce genre d'aptitude aux savoir n'est pas uniquement l'apanage du Breton bien que,  certain prétendent qu'ils ont une certaine propension à se battre entre eux. Finalement je constate avec peine que cette aptitude aux savoir  est aussi l'apanage d'une personne justifiant d'un niveau d'étude Bac+8. Quel avantage peux-t-elle retirer d'une telle attitude envers un client? Il doit y en avoir un, mais je ne trouve pas.



mercredi 26 octobre 2011

Petit voyage à Quimper

A cette occasion j'ai encore eu à supporter les commentaires de mes concitoyens:
Entré dans un centre d'analyse médical.
Pas de sourire, pas de bonjour: je ne dois pas être sufisament  malade.
Je demande qu'on m'envoie par courrier le résultat, on me répond qu'il faut passer (30km mini).
En plus on me demande le nom de mon médecin alors qu'il n'a rien à voir là dedans: je demande une analyse de ma propre initiative.
Commentaire dans le bureaux derrière la parois: "Le type c'est fait menacé. Il doit avoir une intervention chirurgicale et veut vérifier sont état de santé avant l'intervention."
Je me passerait bien de ce genre de propos et d'attitude.
Mais c'est vrai, j'ai en effet remarqué que l'on demande systématiquement au donneur de sang s'il a subit  une intervention chirurgicale.

Un garde de sécurité à l'entré de la grande surface:"Il ne vous aurait pas tué".
Je suis content de l'entendre! Il voulait juste me faire vider je suppose.
Je ne comprends pas pourquoi il s'est ramené avec un couteau alors que sont travail était terminé et que les vestiaires étaient de l'autre côté. Voulait-il continuer la conversation?
A propos de cette altercation j'ai eu une autre fois  cette citation: "Je l'ai taclé".
A le foot! Quel source d'inspiration pour nos concitoyens!

Un autre  commentaire par une  femme 55 ans dans une grande surface:
"Nous sommes ridiculisés. Le type n'avait même pas le niveau pour être analyste programmeur".
C'est la deuxième fois que j'entends cela: la  première c'était il y a peux de temps dans un café à Rosporden.
Cela -je pense- doit concerner ma SEULE  mission de "conseil-formation" lorsque j'étais encore dans l'informatique.
Je ferais d'abords remarquer que la dénomination sur ma feuille de paye était: Programmeur. Et que le salaire était aussi celui d'un programmeur: 8000F mensuel. Pas de 13 ème moi. La formation aussi dans le cadre de cet emploi n'as jamais eu pour objectif de former un conseil. Mon domaine c'était la maintenance d'application et les petits développements ainsi qu'une expérience de l'exploitation (Ce qu'on appellerait peut-être aujourd'hui l'administration système).

Ce qui intéressait peut-être l'entreprise  qui m'a recruté c'est l'automatisation que j'avais semble-t-il pas trop mal réussit et qui avait permis de se passer d'un pupitreur. J'avais particulièrement  intérêt à réussir dans ce cas  à cause de mon profil "bas" (sans bac). En effet  je risquait fortement de me retrouver programmeur en charge de l'administration système au lieu d'être un pupitreur participant à  la  maintenance  de  certaine applications dans mon job  précédent.

Si j'avais été recruté par la boite de service c'est qu'ils ont eu -j'ose espérer- l'occasion de vérifier mes compétences dans le domaine de la programmation.

 Je finirais par cette remarque de haute portée philosophique: En France ont ce souci souvent  du prestige  de la fonction en oubliant trop souvent qu'un simple agent de nettoyage peut faire perdre de grosses sommes à sa boite, ou qu'un cadre qui fait un travail peut reluisant peut aussi en faire gagner beaucoup.  

Le gens comme moi n'ont pas trop de choix sur la nature des jobs qu'ils leur sont confiés , c'est pour cela qu'on les encourage parfois en qualifiant une mission "coup de balai" par "conseil-formation".

Et puis c'était l'occasion rêvée de leur faire comprendre: "Si un con sans bac y est arrivé, pourquoi pas vous?"

lundi 17 octobre 2011

Les effets du harcèlement.

Je livre là quelques remarques concernant  une expérience de plus de 15 ans de harcèlement  dans les usines de la région: ce que j'ai eu a supporter de manière quasi constante mais  pas toujours intense.
J'ai remarqué plusieurs effets:
__Lorsque le harcellement s'arrête vous êtes déstabilisé. Vous êtes tellement "conditionné"  que vous ne savez plus que faire. Vous pouvez même avoir une crise d'angoisse: serais-je à nouveau capable d'endurer si cela s'arrête trop longtemps? C'est un peu le réflexe du looser qui ne sait pas quel comportement adopter en cas de succès et provoque l'échec pour se rassurer.

__ Vous finissez par adopter un comportement anormal dans le sens que vous gardez une apparence normale alors que je devriez devenir fou et violent (ce qui m'arrive parfois). J'ai vu des personnes victimes de harcèlement péter régulièrement les plombs. Ils étaient dans la phase primaire. Plus tard vous ne pouvez plus vous payer le luxe de péter les plombs (si vous n'êtes pas viré) car vous deviendriez cardiaque ou vous tomberiez  d'épuisement. Souvent ils ajoutent à leur comportement  un accroissement de pénibilité, et parfois du sabotage. J'en suis arrivé à me demander aussi, s'il n'y aurais pas dans quelque coutume locale la pratique de l'empoisonnement: j'ai remarqué une fréquence anormale d'infections graves ces dernières années. Mais cette interrogation n'est probablement qu'une simple crise de paranoïa.

__ Une fois bien acquis un comportement "normal" d'adaptation au  harcèlement, il suffit de faire quelques rappels. C'est comme réviser sa leçon, ça prends moins de temps. L'avantage est qu'il est  moins risqué de se faire prendre. De toute façon la hiérarchie est souvent de connivence et vous n'avez d'autre alternative que d'endurer, de partir, ou devenir un criminel  (plus exactement un tueur).

C'est incroyable que l'on puisse encore réaliser de tels exploits en France aujourd'hui. Je  les  croyais  réservés au temps du bloc soviétique. Un mini  Goulag.

vendredi 14 octobre 2011

Draguée ou pas draguée?

Une fois de plus une femme qui me rapelle qu'elle est mariée.

C'est bien de m'avertir. Si elle ne m'avait pas aussi fait remarquer au paravent: "vous sentez."

Je me lave, dois-je aussi me parfumer?

Mais je ferais remarquer que si une femme s'habille de manière recherchée ou même sexie, alors il ne faut pas qu'elle s'étonne si on la regarde en souriant ou même avec admiration.

En règle général j'évite les femmes mariées. J'ai suffisament de problèmes comme ça.

Moi j'aime les femmes qui réagissent à ce genre de situation en me faisant comprendre qu'elle sont flattées de voir leurs efforts couronnés de succès. Tout en reprenant un air réservé plus tard. Cela serait à mon avis la réaction la plus "intelligente". Bien que certain pourraient se sentir encouragés.

Bien sur dans mon cas il est dificil de se sentir flattée par un ouvrier, mal habillé qui "sent".

Ce qui me fait déduire que lorsqu'on est au bas de l'échelle sociale, on a même pas le droit de regarder ni même  d'admirer: c'est inconvenant.

Elle aurait pu ajouter comme d'autre femmes aujourd'hui: "Vous êtes un escroc", le tableau aurait été complet.

samedi 8 octobre 2011

Discrétion.

Aujourd'hui j'ai croisé la jeune femme qui m'avait dit "Vous  n'êtes pas beau". (Voir les messages précedents).
J'aurais bien aimé lui faire un brin de causette. J'avais pensé m'approcher d'elle en portant une bouée de plage munie d'une tête de canard bien dressée au bout de son cou , un doigt coincé dans ma bouche et de lui demander d'un air bête ou est le rayon bonbonbs. Mais elle est passée à côté de moi d'un pas pressé avec l'air très inquiète. Je ne voudrais pas lui faire perdre son travail  en la désignant par mon comportement. J'imagine la réprimande du responsable de magasin: "Dans la vente, on évite de dire des choses désagréables  au client. S'il est moche, il n'est pas nécessaire de lui dire qu'il est beau. Vous auriez mieux fait de lui dire par exemple "Vous avez du charme, pourquoi vous restez seul?".
Dans le même magasin un autre commentaire d'une employée: "C'est pas elle qui pose des micros c'est son mari". C'est peut-être son métier au mari. C'est la deuxième fois que l'on me donne cette information je vais finir par y accorder un certain crédit.  Je me demande si ont peux faire de l'argent en espionnant des particuliers. Cela pourrait aussi être un moyen de gravir l'échelle sociale, comme un achat d'assurance. Il faut avoir le temps d'analyser les données. En tout cas je suis persuadé qu'avec un peu de chance on peux nuire à quelqu'un en l'espionnant.
J'ai croisé un type qui m'a dit "vous ne courez plus" je suppose encore à cause de mon curriculum publié sur internet. Vais-je être obligé de lui faire aussi un brin de causette?
C'est vrai que je ne coure plus depuis un certain temps, en fait depuis trop longtemps, mais le travail que je fais actuellement vaut bien une heure de course à pied journalière.
Au fond c'est vrai , je n'aurais jamais du les traiter de cons: Je suis une des nombreuses preuves vivantes que l'on peut avoir un QI décent tout en accumulant les conneries.

mardi 27 septembre 2011

Les jeunes filles.

Encore un histoire vraie, a moins bien sur que je  sois fou.
Je rencontre au travail une jeune femme et ont discute.
Je suis étonné de la voir travailler dans un tel environement donc  je discute et me renseigne.
Au bout d'un moment elle me dit qu'elle a besoin de se faire chaperonner.
Vraiment je suis très flaté. On a du encore lui raconter un tas de conneries sur moi.
Je me renseigne sur ces activités et ambitions: rien dans mes cordes (qui sont multiples et assez fines)
Je me pose aussi la question: mon employeur aurait-il décidé de me récompenser ou de me remonter le moral?
En rentrant  seul chez moi avec mon véhicule, et parceque je sais que je suis surveillé, je réfléchis à haute voix: "Est-ce que je peux sauter une fille que je chaperonne?"
Et bien vous le croirez si vous le voulez, j'ai eu la réponse.
Par les moyens habituels de communication locale.
Une femme inconnue que je croise sur un parking:
"C'est pas conseillé, il faut éviter."
Donc ce n'était pas une récompense ou un encouragement.

J'ai toujours eu du mal à cacher qu' une femme me plait.
C'est dur de jouer la comédie!

Tout le monde parle comme cela.

Je passe au super marché. Réflexion d'une vendeuse:
"vous n'êtes pas beau."
Cela parceque j'ai mis sur mon blog que je suis beau, intelligent et cultivé.
J'ai eu aussi d'autre réflexions à ce propos:
"Un type qui se trouve beau ne s'habille pas comme cela"
En effet je préfère mettre des habis amples à cause de la bouée de sauvetage.
Elle aurait pu rajouter:
"Un type intelligent et cultivé se retrouve  rarement ouvrier de nettoyage à 50 ans"

Je passe chez mon dentiste pour récupérer une radio.
Une femme passe avec un enfant lorsque je remonte dans mon véhicule.
Réflexion entendue:
"Il faut mieux vous tirer, ici tout le monde parle comme ça".
Ca je l'ai entendu des dizaines de fois.

C'est pour cela que je les ai traité de con.

Mais c'est peut être moi le con, la vendeuse a peut-être simplement envie de se faire remarquer.
Qui sait? Elle est peut-etre attirée par des hommes de mon age même avec une légère bouée de sauvetage. Je vais lui demander la prochaine fois.
Moi je la trouve jolie. Je vais lui faire un brin de cour.


Le problème ici c'est que vous avez aussi des gens haut placé qui se comportent de cette manière.
Ils en sont fièrs.

Cela me rapelle une visite dans une autre région.
Je rencontre un homme politique qui commence à me parler de ses aventures avec des agents de la police locale:
L'agent aurait dit quelque chose comme cela lors d'un controle de véhicule:
"Ha vous êtes de làbas! On les connait ceux là; on vous a à l'oeil!"
Le politicien me rapporte sa réaction:
" Je l'ai pris aux collet (l'agent) en luis disant qu'il avait intérêt à faire attention à ce qu'il dit , puis je lui ai sortit ma carte de conseillé".
Ma réflexion:
Ca c'est bien lorsque vous avez des exités qui écoutent aux portes. Ils se disent "Ha, il est bien de chez nous lui, je voterai peut être pour lui."

Il ya ceux qui le sont vraiment, et ceux qui font semblant, pour plaire.

lundi 26 septembre 2011

Toujours ma complainte habituelle.

Il semble que les collègues n'aient pas désarmé.
Tout est bon pour faire chier,y compris les pannes et les vols de matériel.
Je site les réflexions:
"S'il ne voulait pas travailler il aurait profité de l'occasion (la panne de véhicule)"
"Pourquoi tu travail avec ces cons?" (la réponse? C'est partout pareil. Au moins en faisant du nettoyage je limite le contact à de bref moments)
"Le black  il est pas trop fatigué "
"Il est trop vieux"
"Il aura la retraite anticipé" (sur ce point il y a plusieurs personnes qui ont déjà essayé de m'y faire croire alors qu'il est plus probable que j'aurais à travailler  audelà de la limite pour obtenir le minimum vital)

Allusion à un avertissement de la police sur les conséquences possibles du harcellement.

Pour bien comprendre leur psychologie je rapporterai encore un évenement.
Le tapis déchet tombe en panne, amoncellement de déchet, crise de nerf du chef et réflexion:
"Je peux pas te garder!" (il fallait bien trouver une sanction!)
Alors qu'il pleurait deux jours plu tôt:
"Je n'arrive pas à trouver des gars! Mais ou il sont tout ces chômeurs? " 
Le tapis déchet n'est pas adapté, depuis 3 ans j'en ai fait la remarque.
C'est peut-être pour cela que j'ai hérité du poste.
Pour prouver que je ne veux pas travailler.

Au super marché :
"C'est vrai vous êtes harcellé, j'en ai compté 3, votre blog ne sera pas fermé"
"Les micros sont sur lui" (Très habile cettte réflexion!)

Reflexion toujours sans amorcer une discution avec la personne.
Il faut à chaque fois faire l'effort de réfléchir à leur stratégie et prendre la décision la plus couteuse mentallement mais la plus payante à long terme: la patiente.

vendredi 23 septembre 2011

Balance.

Aujourd'hui  "courses"  dans les aglomérations du coin et harcellement dans les normes habituelles:
10 à 15 personnes.
Je site:
Un client dans un magasin: "il se comporte de manière normale."
Une fois sorti le vendeur commence à se foutre de ma geule.
Dans d'autre grands magasin y compris par le personnel du magasin:
"Il aurait retrouvé."
"Vous puez"
"Il était trop sale"

Cela me rapelle le bon temps quand je travaillais aux halles de Quimper.
A l'époque,  j'ai eu des piques de 100 personnes/jour qui me faisaient  "chier".
Une tenancière de café avait fait cette remarque:
"Il a balancé un agent."
Un client lui répond :
"Oui mais c'était pas un agent français."

Moi je me permet de rappeller ce que j'ai entendue dans un émission sur france culture ou france inter il a quelque années:
Depuis la fin de la geurre froide les services étrangers alliés notement avec le système anglo-saxon  ECHELON, ont reconverti une partie de leur service de renseignement dans l'espionage industriel.

Cela veut dire qu'en aidant un agent étranger - même de l'alliance - vous risquez d'aider au pillage des richesses industrielles françaises ou au sabotage des ses  relations commerciales.

Par exemple un agent français pourrait très bien se trouver dans cette situation:
en aidant un agent étranger dans une affaire dite de terrorisme cet agent français pourrait malencontreusement aider la puissance étrangère dans une mission dirigée contre l'industrie militaire française.

C'est un problème qui existe  à tous les niveaux: états , entreprises , employés.
Il faut pouvoir être capable de discerner les oportunités.

Par exemple dans l'entreprise je dois me battre  contre des personnes rivales mais le combat ne dois pas aller jusqu'à la chute de l'entreprise puisque à priori j'y perdrais aussi. De même parfois je serais obligé de m'allier avec un rival pour des intérêts communs.
C'est dificil - en tout cas pour moi, de faire ce type de choix - parceque lorsqu'une personne commence à me faire chiez, tente de me baiser, alors j'ai beaucoup de mal à continuer à collaborer avec elle.

L'hypocrisie tant décriée se révelle être une qualité dans ce cas , elle permet la préservation du bien commun.

Voilà  ma situation actuelle: je ne paye plus d'impôts sur le revenu depuis 1996.
Et j'utiliserai une formule entendue plusieurs fois au sein de l'association Les Glénans:
"Je vous laisse seul juge"........... de mon discernement dans la gestion de mes intérêts.

jeudi 22 septembre 2011

Contrôle fiscal

Une fois dans un precedent job, il y a plusieurs années, je vois un super 4X4 au travail.
Je me dis: mais qui vient avec ce super véhicule?
Il doit y avoir un cadre qui se balade dans le coin incognito.
Un an plus tard, le véhicule n'est plus là et je vois un collègue se ramener en faisant la gueule.
J'apprends qu'il a été contrôllé: "je vais être obligé de vendre ma baraque".
C'est vrai, il ya quelque chose  qui ne collait pas.
Comment, se plaindre d'avoir un petit salaire et se payer un tel véhicule?
Je fais mes courses dans le coin et je croise sur la parking une personne qui me parle comme on me parle d'habitude. Un commentaire d'un inconnu qui passe à côté de moi.
"Ils se comportent comme s'ils étaient chez eux. Il fallait les remettre en place."
Depuis Al Capone tout les criminels (quelque soit leurs employeurs) savent qu'il faut mieux payer ces impôts.

mercredi 21 septembre 2011

Sabotage

Bon le boulon de serrage du galet tendeur desséré je veux bien admettre que j'ai pu faire  un erreure.
Mais la prise d'air sur la durite d'arrivé de gazoel, à un endroit qui n'est pas exposé aux frotements et aux chocs là je dis sabotage probable. Et comme tout cela coincide avec une pique de problèmes aux travail je dirais que cela n'est pas la première fois que ce type d'incident m'arrive.
J'imagine les réflexions et explications (comme le chien qui a la rage): Le véhicule pollue, le vehicule est dangereux, le type est menaçant (il est vrai que je n'aime pas me faire difamer ni que l'on se foute de ma gueule), on risque de se faire lourder,  il faut être  solidaire.

Résultat des courses une distri de 33000km à changer, un véhicule qui ne tient pas le rallentit donc plus dangereux.
Je dirais qu'ils ont réussit à prendre leur commision.
Cela doit être pour cela qu'un d'eux ma fait cette reflexion:"je ne savait pas combien tu étais payé".
Le terme d'ordure ou d'imbécile me  semble être finallement tout à fait adapté.
Si j'avais un véhicule plus récent et en meilleur état, j'aurais le même nombre de problèmes et j'aurais à payer plus pour les réparations. 

Véhicule Suspect

Mon C15 est tellement crade et pourrit que je suis sur de me faire arrêter par les gendarmes en cas de contôle.
J'ai déjà de nombreux projets mais je pense pouvoir en démarrer un autre pour remédier à ce problème:
Décoration de mon C15 sous la forme d'une fausse pub.
Voyons la première ébauche.

AGENCE 00Z  06 37 98 22 54
Multicartes, multiservices
Prix concurrenciels
Nombreuses  Références:
DGSE, RG, DDSX, CIA, FBI, NSA, GRU, KGB, MOSSAD,VEVAK ect...

Espéront  qu'il ne restera pas à l'état d'embryon comme les autres projets.

mardi 20 septembre 2011

Concurrence au travail.

Il y a longtemps que l'on ne m'avait pas fait le coup: "C'est pas lui qui l'a fait".

Je suppose qu'ils voulaient parler du logiciel que j'ai publié sur mon site.
Si c'est  cela ou même autre chose, alors  j'essaye d'imaginer les évenements:

Sur le site ou je travail actuellement il y a de moins en moins besoin de gens pour le nettoyage.
En avançant vers décembre, le nombre de saisonnier se réduit progressivement et il ne reste plus que quelque permanents qui font du travail de finition et de ratrapage.

Ceux qui pensent avoir peux de chance d'être gardé sont près à tenter le tout pour le tout. Cela inclu la difamation. J'imagine le raisonement: "de toute façon je vais être viré  donc je peux prendre le risque de difamer un collegue, de le harceller, de le rendre fou; même si la sanction est la fin de contrat".

J'imagine encore : "Comment a-t-il pu faire un programme d'échec en étant ouvrier?" Il demande à un ami  qui s'y connait en info. Reponse: "le langage C c'est très demandé. Les progrmmes d'échecs sont fait par des type de niveau ingénieur". Le pote informaticien n'étant lui même pas très callé en programmation et en échec en vient à cet conclusion éronnée: "soit le type a un niveau ingénieur et c'est donc un type qui ne veut pas travailler, soit il a plagié le programme et il faut le faire fermer et si besoin lui faire perdre son travail pour qu'il se mette au RSA ou qu'il se tire".

Cela fait d'ailleur plusieurs fois que des gens me "conseille" de me mettre au RSA (inclu un membre de ma famille). Ces gens connaissent-ils le coût du dispositif? A l'époque du RMI j'avais entendu parlé de 100.000 francs par an: les infrastructures pour le personnel qui fait le suivi, la couverture sociale, les aides au logements, les indemnités versées.

C'est cela aussi le prix de la concurrence, mais cela coute moins cher que pas du tout de concurrence.

Cette année je pense cumuller plus de 1000€ de perte sèche.
200€ une tente écrabouillé par une bourasque.
500€ Remplacement de pièce sur le daf du à un manque de maintenance.
300€ kit distri-pompe plus taxi. la distri aurait du encore durer 50.000km
100€ imprimante jet d'encre buse bouchée par manque d'utilisation et inutilisable après utilistion de cartouche compatible (je ne peux même plus utiliser le scanner)
65€ si je narrive pas à faire remplacer la clef à choc éléctrique en panne après le démontage d'un seul boulon.

vendredi 9 septembre 2011

Nouvelle vague de harcellement;

Aujourd'hui environ une vingtaine de personnes qui m'importune en faisaint des reflexions lorsque je passe à côté. Cela dépasse largement la fourchette habituelle. Cinq personnes est une moyenne habituelle, quinze est la frouchette haute pour Scaër. Quel évenement a-t-il eu lieu justifiant une nouvelle vague d'agression?
J'ai remarqué ausi depuis 15 jours un nombre anormal d'offre envoyées par l'ANPE et les boites d'interim.
Aujourd'hui je suis en poste à quasi plein temps. De quel droit ces gens relancent le harcellement?
Liste de morceaux choisis:
"Il faut contiuer"
"Il aurait retrouvé"
" Ils ont un AS400"
"Bosser comme ouvrier avec un CV comme ça il faut être fou"
"Vous faites trop de math" (Cà c'est une première...... mais lui (celui qui me fait chier) il aurait peur-etre perdu son emploie s'il avait cessé de coucher avec la patronne."
"Il ne trouvera plus"
"Je vous fais monter" (il faut alterner les sens des caresses)
"Il est très poli... il faut continuer"' (une fois que j'ai tourné le dos)
 ................
C'est dur d'avoir à se rappeller lorqu' on essaye justement d'ignorer les agressions  pour éviter de ce comporter violement.
Certaine personne ont parlé de folie collective.

samedi 3 septembre 2011

La défence du consomateur.

C'est drôle: depuis que j'ai posté ce message  sur ma consomation électrique je suis revenue à celle que j'avais lorsque je suis arrivé dans mon logement en 1997.
J'avais repéré une pointe de consomation inatendue!
Bien sur il se pourrait que j'ai supprimé un ou plusieurs appareils genre onduleur qui consomaient beaucoup.
J'avais un onduleur qui consomait à vide environ 45W sur une journée cela fait 1Kwh.
Sur un an, 1W par heure cela fait environ 1.2 euros par an.
Donc 45W en continue sur un an coute environ 50€ par an!
Mais si cet écart de consomation (en été 4.5 Kwh au lieu de 8Kwh) était du à une erreur administrative alors j'aurais été surfacturé d'environ 100% sur une periode de  15  ans (3750€).
Avec un budget d'environ 500€ par ans c'est un de mes plus gros poste de frais fixe.
Je pense qu'il est devenu necessaire d'avoir des moyens alternatif de controle détaillé de la consomation et de ne pas choisir des compteurs fournis par celui qui facture.
Et ceci pour l'éléctricité, le télépnone  (y compris portable), ainsi que les données numériques.

mercredi 10 août 2011

Mardi 9 aout 2011.

Encore une belle journée!
Rosporden.
Premier magasin : 3 personnes ("Il était trop sale"  on me site la source: DDSV).
Deuxième: magasin une employé une cliente. ("Je me suis renseigné auprès d'un psychologue: on l'ai tous").
Troisime magasin: la cassière "Je l'ai téléchargé:vous êtes une nullité".
Laverie: Coup de chance des machines sont en pannes, j'arrive à passer la pluspart du temps tranquille. Mais un arrive quand même à placer "vous êtes beau".
J'aurais du ajouter oui mais en plus je suis riche, intelligent et cultivé. Et je fais bien l'amour!
Quatrième magasin: Tout se passe bien au début puis un ("je vais les appellerer") pourquoi ? Je n'en sais rien.
Scaer:
Ciquième magasin: C'est la queue à la caisse. Ils en ouvre une autre. Ceux qui sont derière moi se précipitent. Reflexion du caissier: "Il a le temps". C'est vrai qu'il est rare qu'ils n'éssayent pas de provoquer un incident destiné à me retarder. Plus il perd du temps mieux c'est. Ces gens ne savent pas que je travaille la nuit? Ca ne colle pas avec l'image qu'ils ont de mon personnage. Autrre reflexion à cette caisse "Il était trop lent" à rajouter à la longue liste des "Il était trop null, Il était très doué......ect".
Moi je pense qu'ils me suivent à la trace. Parceque lorsque par hazard on me laisse tranquil cela ne dure pas longtemps!


mardi 9 août 2011

Alienation.

Toujours la technique du commentaire glissé dans la conversation.


Le chef qui passe et dit "on te prends! ".
C'est bizard j'avais déjà l'impression de travailler pour une entreprise. Quesqu'il a voulu dire?
Si je pose la question je n'aurais pas de réponse.


Le collègue: "Tous ces copains sont devenus chef de projet".
Je réfléchis puis une fois en vestiaire je réponds: "il faut mieux être un bon ouvrier qu'un mauvais chef de projet et je dirais même plus il faut même mieux être un mauvais ouvrier qu'un mauvais chef de projet". Je ne crois pas qu'il a compris. Vat-il seulement essayer de comprendre? C'est peut-être seulement pour me faire chiez.

Je rentre au vestiaire et j'ai droit comme à la maison paternelle au : "Il faut continuer".

Il est certains que lorsqu'on obtient des résultats aussi probant: je viens juste de signer ma déclaration d'impôt. 1000 euros assedic 9000 de salaire. Non imposable. C'est  vrai il faut continuer. Comme cela on pourrait éventuellement   payer une  pension pour aliénation mentale. Je crois qu'ils ont résussit avec mon cousin.

Perséverance. Travail assidut. Regularité. Cela finit toujours par payer.

J'ai oublié de parler de la pharmacie et aussi du medecin. C'est partout pareil. Plus moyen d'avoir une relation normale avec des personnes. Il faut toujours dans un sens ou dans un autre que l'on me gratifie de commentaires mal venus. Même les gens qui prennent ma défence finissent par me faire chiez.

En plus ces gens voudrait que je sois polis alors que la seule chose qui me vienne à l'esprit c'est : "Comment vais-je  réussir à terminer la journée sans en tuer un?


lundi 8 août 2011

Nicknames

I have got several.
In Hobart it was "Gaston". A famous french comic's hero.
In AGI it was "Rambo". A famous potato. Everybody knows him.
In Bretagne it has been for a while "Tsetse" like the fly.
Next : Chuck Norris.
Next: "I need sugar" like in Men n Black (the first one).
I suppose they choose the last one because I have a lot of admiration for this film.
Of course it's a film for teenager. But I like everything.
Script (a good rhythm, humor, poesie)
Photos (style and color)
Special effects.
Music. Actors.
A great film indeed.

dimanche 7 août 2011

La solidarité.

Je pensais avoir un problème particulier avec les Bretons et particulièrement avec des gens de gauche ou des syndicats.  Après se petit voyage, il semble que même des membres du grand capital aient décidé de me faire chier. 
J'ai cru entendre :" Il faut continuer". Déjà entendu de nombreuses fois même à l'intérieur des usines. Moi j'interprete une  telle phrase par "Il faut continuer...... à le harceller".
Il faut quand même être prudent parceque j'ai parfois des hallucinations dues peût-être au fait que de nombreuses personnes parlent sur moi lorsqu'elles sont à côté ou même attendent que je m'exprime pour lancer des commentaires sur ma personne. 
Vue la personalité du type je ne serait pas étonné qu'il fasse parti du de ces tourneurs de tables, ou de ces observateurs de pendules en fin de cette communauté qui aspire à l'universalité mais qui semble en majorité preférer la communauté des hommes à çelles des femmes pour décider et éxercer la  solidarité.
Si je suis attaqué par eux alors je ne me gênerai pas de dire ce que je penses y compris ce qui est le plus gênant.
S'il ont me juge et s'il ont me condamne. Il faudrait - comme l'a décidé la majorité des sociétés humaines - exposer clairement les griefs en en parler avec l'accusé. 
Maintenant je me demande s'ils ont decidés aussi d'appliquer la sentance. Ce qui expliquerait le genre de commentaire que j'ai entendu  de temps à autre: "Vous sortez juste de prison vous aller y retourner". 
Prison "virtuelle"  je suppose.
Comment ces gens peuvent-ils s'attendre à une attitude polie de ma part?
J'aurais peut-être du y entrer, par pragmatisme, comme cela j'aurais pu contrer d'éventuelle attaques et même utiliser les même méthodes pour régler des comptes.
Mais je n'ai pas ce genre de personalité. Je ne suis pas du genre à passer mon temps à comploter.


mardi 26 juillet 2011

La folie.

Il faut bien avouer qu'ils existent de nombreuses méthodes pour rendre les gens fous et leur faire perdre tous leur repères.
J'en ai fait moi même l'expérience.
Ce que j'ai remarqué c'est l'utilisation d'interventions  contradictoires comme par exemple des remarques sur vos qualités et débouchant sur  "il va se faire virer" suivit par "il va monter".
Une fois même, un cadre m'a fait cette réflexion: "il n'y a que les types entrainés qui resistent à ce type de traitement".  Il semblait être supris que je fasse encore mon travail avec serieux, au lieu de voler ou démissionner. A ses yeux c'est peut-être ce qu'une personne normale aurait fait à ma place. D'ailleur un collègue ne tarda pas à démissioner.
J'ai pour habitude de penser lorqu'ils font circuler la rumeur que je vais monter- : "mais quelle stratagème vont-ils trouver  pour me faire lourder?".
Lorsqu'ils sont bien organisés vous y avez droit non seulement au travail, mais aussi en faisant les courses  et dans les cas les plus sophistiqués, lorsque vous parlez au téléphone, lorsque vous écoutez la radio ou même lorsque vous visualisez un DVD: tout d'un coup vous basculez dans l'hyper-espace!
L'essentiel c'est de vous déstructurer. La même personne vous ayant défendu un jour  reprend en sens inverser l'instant d'après. Plus d'amis, plus d'enemis plus de famille ; qu'une  folie qui vous guette parceque cela serait extrèmement couteux de vérifier ce qui ce passe vraiment et que vous ne pouvez plus faire confiance à votre entourage.
C'est du Kafka moderne, de la torture  béneficiant de tous les avantages du progrès  et il faut bien constater que cela peut arriver n'importe où.
Finallement je ne suis pas étonné par les actes fous  commis par ce Norvégien.
De tels actes auront aussi lieu chez nous, parceque l'oeuf du serpent est toujours parmis nous.

dimanche 10 juillet 2011

La vie privée.

Je passe donc en caissee
Et la cliente qui me suit ne peux s'empêcher une reflexion:
"Vous ne faisiez  plus de langage C."
Je note sont numéro de plaque minéralogique.
En effet, comment sait-elle exactement la nature de mes activités informatiques?
Je n'ai jammais utilisé le langage C professionellement et je ne tiens pas un journal disant ce que je fais exactement.
Donc cette personne utilise des informations collectées illégallement.
De toute façcon le problème n'est pas de savoir si j'ai les compétences en langage C, mais de savoir quelle entreprise engagerais un programmeur de 50 ans qui n'est plus dans le circuit depuis 1993.
Ce qui me fait penser en conclusion que les personnes qui se comportent de cette manière cherchent seulement à m'intimider et à me déstabiliser.
 Sur un parking il y a quelques années j'ai même eu une persone qui m'a donné mon  mot de passe root et qui a ajouté ce comentaire: "on a tout".
A quoi cela a servi? Je n'ai pas d'activités illégales.
La seule chose qu'ils on réussit c'est me gêner dans ma recherche de travail et dans la conservation des jobs que j'avais trouvés.   Ceci à la charge de la communauté, car depuis 1996 je ne paie plus d'impots sur le revenu  et je suis fréquement  indemnisé par les Assedics.
Ils ont peut -être aussi réussit à me faire surfacturé à plusieurs occasions.

vendredi 8 juillet 2011

Le salaire.

Il y a un temps ou les boites faisaient très attention à la date de paye. Je me souviens, lorsque je travaillais dans l'info, voir passer le directeur financier pour traiter en priorité la paye suite à un crash disque.
Aujourd'hui je n'arrive pas à me faire payer avant le 10 du mois sans avoir à téléphoner  pour  avoir une avance partielle de salaire.
Cette année cela fait deux fois  que je me fais payer avec deux mois de retard par un boite d'intérim; en plus pour des mission très courtes. A ajouter à cela les mauvais traitements par les clients et  les missions de 4 heures à plus de 50km du domicile.
Vraiment, ces gens tendent le baton pour se faire battre et vont ainsi provoquer des réactions très négatives des salariés qui risquent de répondre an appliquant  le même type de stratégie: profiter  de toutes les opportunités qui leur seront offertes pour baiser le partenaire indélicat. Je veux parler de l'obstruction syndicale, de  l'absentéisme, du  travail au noir et même du sabotage des entreprises. Enfin tous les phénomènes qui ont eu tant de "bonnes" répercussions sur notre économie.
Il faudrait touver aussi un moyen pour que les intérimaires puissent signer électroniquement leur contrat avant le début de mission. Parce je reçois  9 fois sur 10 mon contract après que la mission soit terminée.

A propos de cette mission payée avec deux mois de retard:
J'avais un cdi me permettant de travailler uniquement 10 heures le samedi. J'avais donc recherché des missions d'intérim en complément. Je n'arrivais pas à trouver. J'ai donc pris mon camion  aménagé et je  suis allé sur la côte. J'ajoute que je ne touche plus rien des Assedic depuis janvier 2011. Cela n'a pas manqué, j'étais sûr qu'ils allaient m'appeller, ils m'ont fait faire 100km pour une mission de 3 heures. Comment interpréter ceci autrement que par de la malveillance s'il me fournissent du travail avec pour seule intention de me mettre en difficulté?

Et puis si on me reproche de parler de ma vie aussi ouvertement alors je répondrais:
Pourquoi m'en priver alors que la pluspart du temps ces gens en discutent ouvertement devant moi? De plus il arrive frécament que les détails qu'ils évoquent ont été obtenus par des moyens illégaux.

vendredi 24 juin 2011

La tournante.

Ca m'est déjà arrivé de multiples fois, et parfois de manière beaucoup plus violente.
Mais cela à bien l'air d'une tournante:  un fois l'un prend ta défence après c'est l'autre qui s'occupe de faire le méchant.
Le plus marrant c'est comment les heures de travail sont attribuées. Je ne parle pas des heures travaillées mais des heures comptabilisées.
De toute façon, la formation c'est pas pour les trouducs comme moi, les enflures. La formation c'est pour les gens syndiqués( y compris les formations dans le cadre AFR). Moi j'ai pas besoin de formation je suis trop intelligent. Tu pense il a un niveau chef de projet! Comment tu veux former un type comme çà?
Quand il y a quelque chose qui cloche au niveaux de la personalité tu peux rien faire! Ca sert à rien de se crever le cul. Tu lui donne son A3C2 comme ça il ne nous fera plus chiez!.

Je voudrais transformer un type en anti-communiste ou anti-syndicaliste je ne ferais pas autrement.
C'est une technique éprouvée :
le downtraining ( oh que tu est beau! oh que tu est intelligent! oh que tu travaille  bien! Je t'aiiiiimmmmme! Il pourrait nous diriger! J'ai besoin d'un directeur quelqu'un pour me remplacer! Ou même: je t'envoie faire une mission de consultant!).

Jusqu'à ce que le type devienne un parfaite nullité.

On ne peut s'empêcher de deviner ce qui s'est passé de l'autre côté du mur, là ou il n'y avait personne pour les retenir. On peux y inclure aussi ceux qui combattaient le régime (le combat du  mal par le mal).

Le plus interressant c'est tous les à côtés. Ce qui est fait en plus de ce qui est fait en public. Je veux parler des agressions sophistiquées aus sein de la sphère privée.

Bon  je vais me regarder un dvd.

jeudi 16 juin 2011

Au travail encore

Suite à la publication du poste précedent.
Dès que je tourne le dos en discutant avec les autres: "Il faut vous méfier le type est fou".

Puis me fournis la preuve indiscutable à mes yeux (plutôt à mes oreille) d'une atteinte à la vie privée en faisant un commentaire sur une remarque que j'ai faite sur lui à haute voix dans ma vie privée. Atteinte à la vie privé puisque j'en ai seulement parlé à haute voix seul dans ma maison  isolée (je réfléchis tout haut).

Des provocations supplémentaire par d'autre mêlant à la conversation des commentaires sur moi et en ma présence. Exemple : "Il faut dire comme lui"  ect ......

Je repense aussi à des commentaires entendus il y a longtemps:"S'il l'était on le saurait". Situation implicite confirmé plus tard -et à la source (je suppose)- par le même type de comportement.

Moi je pense que ce jeux, lorsqu'il est pratiqué de manière régulière n'est pas de nature à favoriser la paix.
Bien sur je comprends qu'une surveillance soit faite et même que j'en soit informé, mais pas de cette manière.

dimanche 12 juin 2011

Au travail.

Commentaire d'un collègue au travail:
D'un air réprobateur il dit: "Il a le niveau".
Je me demande de quoi il parle:  le niveau ingénieur, le niveau chef de projet? Tout cela parce que j'étudie une partie du programme abordé par un ingénieur? Je l'ai déjà dit aux autorités : je n'ai pas un niveau ingénieur parce que je n'ai abordé qu'une petite partie du programme. Je ne pense même pas avoir les qualités intrinsèques nécessaires à ce type d'étude. Je suis dyslexique et trop lent pour ce type d'étude. Le groupe en rajoute avec : "Il ne veut pas travailler", "Il aurait retrouvé","Il était trop sale", "Il était trop nul"; "Il était trop dur", "tu n'a pas été harcelé". De toute façon à 50 ans, ces propos sont devenus ridicules.

Ceci s'ajoute au traitement similaire que je subi de manière régulière lorsque je fais mes courses. Puisque ces personnes se permettent de me répéter des propos désagréables je fais de même: "J'ai entendu à plusieurs reprises des gens (certain très cultivés) dirent que vous êtes des ordures". Les syndicats sont-ils impliqués dans la maltraitance?

Pourquoi continuer à harceler une personne qui n'a rien touché des ASSEDICs depuis janvier et qui travaille depuis peu au 3/4 de temps; sinon dans le but lui faire perdre son travail ou de l'inciter à démissionner? En plus j'ai fait preuve de souplesse avec mon contrat de travail pour pouvoir le conserver.

Tout ce que je fais ou dis est trop souvent interprété de manière malveillante. Et je le  répète:  à mon avis, ces gens n'ont pas un respect suffisant de la loi (atteinte à la vie privée, harcèlement, diffamation). Les personnes qui étudieront mon dossier en détail  aboutiront probablement au même conclusions.

lundi 6 juin 2011

Toujours la vie privée en question.

J'ai  malheureusement encore l'occasion de continuer cette longue "litanie" à propos du respect de la vie privée.
Aujourd-hui  dans le supermarché du coin:
Une femme et son enfant (jamais rencontrées auparavent) fait cette reflexion lorsque je passe à côté: "Je pourrais vous aider je suis prof de _____".
Je fais ce commentaire : comment connait-elle mon activité alors que les seules personnes avec qui j'en ai parlée son à plus de 1000 kms?
Donc je continue mes courses et là 2 jeunes hommes: "J'étais en _____ lorsque j'ai étudié cela".
Bien sûr aucune de ces personnes n'ont essayé d'engager un conversation en disant bonjour, et se présentant. J'aurais pu leur demander comment ils savent à quelles activités je me livre.
Je suis donc très tenté de penser que ce gens m'écoutent lorsque je parle seul dans ma maison (lecture à voix haute du cours et exercices) ou pire sont rentré et ont regardé ce qui se trouve sur mon bureau.

Au moins je ne me sent pas tous seul et abandonné ! J'ai plein de gens qui ne manquent jammais de me rappeller combien ils s'occupent de moi.

Je ne parlerai pas de la réflexion de la caissière.

mardi 5 avril 2011

Vous lui coupez la parolle.

Je fais ma ballade quotidienne. Je croise un gros 50 ans avec son croisé caniche/fox.
Il le retient par la laisse. Je lui dit que sont chien à l'aire bien dressé.
Et j'ai droit au réflexions habituelles: "Il est trop sale" "Il faut continuer"  "Tant que tu ne te seras pas excusé".
Je me lave tous le jours.

jeudi 31 mars 2011

About Nuclear Plant Safety

In wikipedia I found a  probability of accident (fuel melting) for the first generation of nuclear plant : 5 / 100,000 per reactor and per year .
In 2009  we have reached  a total  of 13,000  years of use. We should have got  13,000 * 5 / 100,000 = 0.65 accidents (or much less because recent reactors are more secure)

Number of accidents with fuel melting that I have found :

  • one in the US. (1979 TMI-2 Three Mile Island )
  • one in England. (1957 Windscale )
  • one in Ukraine. (1986 RMBK Tchernobyl )
  • one in Russia. (1977 ABM200 Beloyarsh)
  • one in Japan. (  2011 BWR Mark 1 Fujushima)
  • two in France.(1969 1980 Centre de St Laurent du Cher)


7/.65= 10 times the probability given.  The 13,000 years include also  the most secure nuclear installations.

That is why I believe we have got to find a solution that works in the worst case: the loss of everything but a reactor about to explode in its confinement :  no staff, no electricity, no cooling (no water, no air),even the gravity might not be completely usable because the reactor might lose its horizontality.

If we decide to achieve such a security target  then we might find  that  nuclear corporations are a good investment.  Oil price would rise accordingly.

They still need to work a little, to involve a lot of people in the research.

La routine.

Dans le supermarché:
Deux personnes agées rigolant et se racontant des détails de ma vie privée,
je veux dire strictement privée puisque j'était seul:
"c'est Mélanie qui lui fallait"
(La mélanie en question est peut-être une prostituée spécialisée dans le triolisme).

Dans un autre commerce j'achète le journal après avoir dit poliment bonjour.
Un client en train de payer:  "Il est fou"
Réponse de la commerçante: "Il faut continuer, il aurait retrouvé"
J'ai toujours eu le même problème avec cette femme:
cette volonté de vouloir à tout pris me tutoyer et de se comporter  comme si j'était son copain, tout en se foutant ouvertement de ma gueule.

A part cela je me demande comment j'ai pu consommer  140Kwh en environ 24h? Je ne vois qu'une seule explication: erreur de relevé.

dimanche 27 mars 2011

Au travail

Pas d'eau chaude. Deuxième partie du poste moussé en une seule fois. C'est la troisième fois.

Rechercher des livres pour s'instruire.

Ce n'est pas la première fois que j'essaye de trouver un livre sur le site de la BNF.
J'ai abandonné à plusieurs reprises. J'avais entendu dire que l'on pouvait se faire livrer les livres chez soi pour consultation.
Essayez par exemple de chercher des livre sur les trou noir en utilisant le moteur en ligne de la BNF et le moteur Google, comparez le résultat, le prix qu'il faut payer, le temps passé.
Personnellement je préfère acheter sur Amazon après avoir cherché sur Google. En prenant de l'occase il n'est pas sûr que cela coûte plus cher.
On devrait pouvoir chercher de chez soi aussi facilement qu'avec Google et aller chercher le livre à la bibliothèque du coin.
Quelle liste de livre (adaptée à un public donné)  existe dans les bibliothèques pour pouvoir améliorer ses connaissances de base  dans un domaine donné?
De telle listes devraient exister dans chaque bibliothèques même les plus humbles.
ya qua faut con........

 

vendredi 25 mars 2011

Again about nuclear plant safety.

This is extreme temerity  for some body like me to speak about that subject.
I hoppe you will excuse me to have done it  in spite of my very low knowedge in the nuclear field.

 Although it's better to try to have one evaluation than nothing , my problem is the way our specialists are reckoning the risks we incur. Is it temerity to pretend to give a risk evaluation?

Amung the risks I have heard on the net about nuclear safety,  I have found :
Destruction of power supply.
Lack of water for some plant nears rivers (because of tectonic faults).
Destruction of the building around the reactor because of plane-crash or bombing
Destruction of water pipes in charge of cooling for the same reasons.
Lack of air in case of air colling.(why not).
Destruction of all electrical installations.
Destruction of the staff in charge of the plant.

Finally, in spite of the backups,  we might have have to face the loss of every thing but the reactor itself and its containement:
No cooling, no staff, no electricity, no backup, nothing.

In this case,  we might want a solution that would work automatically.

That's why I thought in my posting after Fukushima about a solution using gravity to expel the fuels rodes from the core. To isolate  and to cool them. To stop the nuclear reaction to it's  minimum. To return to the state they were berfore entering the core. Perhaps it would be easier in this new location. If  there is a container at the end of the tube then  it might be possible to separate it from the core and to continue to cool it somewere else. The best solution being: to let them cool alone without having to act. How could we release automatically  the fuel rod? Perhaps using an ergot that melt automatically before the rod itself melt. The melted ergot will  let the fuel-rod fall.

What if  the core  start to melt? Using tubes at the bottom of the core. Eject the melt with the help of gravity. But what could we use at the end of these tubes to recieve spread and cool automatically the melt? Sand?


Perhaps such solutions are allready used in the new nuclear plants. Perhaps they are dangerous solutions or simply not  possible. Do they? We have the right to know more precisely. Particularly I'd like to know what will happen if nothing is left to manage, scrutinize and cool the reactor.


I hope again that you will excuse me for  pretending to find  simple solutions when courageous people are being intoxicated,  risking their life and health to restore a normal situation at Fukushima nuclear plant.

mercredi 23 mars 2011

Les harceleurs.

Il y a encore quelques résistants mais je ne désespère pas.
-- En arrivant sur le parking un ouvrier. Je site: "Mais pour qui il se prend? Vous ne serez pas pris". Je suppose qu'il parle de la candidature que je vais envoyer. Mais comment sait-il ou je vais l'envoyer? Peut-être une atteinte à la vie privée. J'en profite pour dire que cela n'est pas la première fois que je reçois la primeur d'une réponse à une candidature par des personnes croisées dans la rue. Cela doit être une tradition dont certains sont fières.

--Par exemple en caisse cet après-midi: une femme et son enfant. Je site: "Il aurait retrouvé, il faut continuer, on continue". Je fais ce commentaire: Si le type devient violent s'est bien, mais s'il devient violent avec des femmes, des personnes âgées ou des enfants c'est mieux!

dimanche 20 mars 2011

Fukushima and Nuclear Plant Safety.

I need to make the following comments about Fukushima:

-- This accident may have a big impact on the french economy. Because of the cost we might pay to improve nuclear security.

-- Why they don't have helicopteres equiped with an automated pilote? Or why they haven't built helicopteres with a shield against radiations ? They could go near the reactor without risking life of pilotes. In this case, they could have put water more accurately in the pool with used fuel. This solution could have been decided just after Chernobyl.

-- When making the conception of the plant: why they haven't found a way to be able to stop the reactor even if cooling has been stopped? I mean: is there any way to spread the fuel far enough or to eject it out of the reactor-core so it would stop to interact and heat? Do they need to cool the fuel when they carry it from La hague to Japan?

-- Because cooling is critical then why they don't have a backup outside the site for the pump and the electric power: that equipment could be transported by an helicoptere.

-- Why they don't use every year students working in this area? They could make propositions and critics about the conception of a nuclear plant. Somebody in charge of designing a nuclear plant might have difficulties to find every case of disaster. Once you have missed the point, you are likely to miss again. We can't wait that the disaster comes.

-- Do we have too many possible causes of disaster? That would be dreadful if we could not protect ourself efficiently against nuclear disaster . It may be possible to find some solution that might be common to many causes of disasters. The most obvious being of course: not using nuclear plants.

-- Japanese executives of the nuclear corporation might have made bad decisions in order to save money. In this case citizens might want to include in the staff that is managing the accident, people who are less interessed in the profit of the corporation: members of governmental organisations or members of the army. Equipments and people that do not belong to the corporation might also be used to monitor constantly the daily events at nuclear plants.

-- We have to considere that security and cost are always fighting each other. Whatever cost we want to cover we will always have security problemes when designing a nuclear plant.
We have to choose: either we spend more in order to avoid accidents or we spend more to manage the accident.

-- I see an other issue related to economic war between states. If a state decide to spend a lot of money in case of accident in order to protect it's own population (and that include population in other states as well) it might encourage other states to provoke such an incident in order to win economic competition. We could ease this problem by giving more authority and more means to an independet international organisation in charge of nuclear security.

-- Environmental activists are upset. They will not miss this opportunity. But I am asking them to reckon how many people have died in car accident since the start out of using cars. For exemple how many people would have been saved if they had been wearing an helmet inside cars? These activists would probably agree that our leaders have still space for more casualties in the nuclear field.
One of the biggest problem might be the using of fuels like MOX (around 7% of plutonium). The life-time of radiations is 24000 years in case of plutonium. That is not a nice gift for the next generations. After several big nuclear disasters involving plutonium, they would have to stick with their geiger counters. With such a life-time we might get some environmental achievements: restore the life of some dinosaurs just by accelerating the Darwinian evolution!

-- An other question: will they continue to use MOX in the oldest plants, the ones which have the highest risks?

jeudi 17 mars 2011

Tranquilité retrouvée?

Aujourd'hui c'est la première fois en 10 ans que j'ai pu entrer dans le supermarché du coin sans avoir droit à des réflexions de la part du personel.
Est-ce à cause du blog ou de la plainte que j'ai déposé?
Ou alors des dyslexiques ont-ils compris et informé la police?
De plus en plus de gens me font savoir qu'ils sont comme moi, j'ai parfois des surprises.
Ceux qui ont changé d'attitude ont compris que je ne suis pas le nanti qu'on leur a décrit.
Un jour, j'ajouterai peut-être à mon dossier professionnel sur internet une partie comprenant mon dossier médical.
Il faut attendre pour voir si le climat a véritablement changé.

jeudi 10 mars 2011

Orientation

Cela fait des années que je bosse dans les usines à faire du travail parfois pénible. Dernièrement c'est le nettoyage agroalimentaire: jouer avec les jets haute pression, escalader les tapis, trieurs, pousseurs, concasseur . Se décaper les poumons avec les vapeurs de chlore. Se rincer les yeux suite aux projection de soude et autre produits corrosifs.
Il faut que je trouve autre chose à faire d'ici deux ans et je n'arrive pas à choisir:

Pousser une auto-laveuse dans un super marché?
Me présenter aux prochaine présidentielles?
Faire des massages dans une maison de retraite?
Photographier des lycéennes?
Jouer les robots sur une ligne de production?
Refaire de l'informatique?
Prendre la direction d'IBM?
Danser avec les jets haute pression?
Devenir trader?

Il faut que je choisisse pour mettre au point une stratégie conquérante en accord avec mes capacités, mes goûts et le marché. C'est pas facile à mon age. Les options se sont sérieusement réduites.
Vous n'avez pas une idée s'il vous plait?
Il faudrait que je puisse continuer jusqu'à 65 ans.
On me conseille d'envoyer des cv un peu au hasard pour voir. Moi ça me fait rigoler: déjà les chances d'avoir un retour sont mince quand vous avez quelque chose de concret à offrir alors que dire si vous y allez au petit bonheur la chance?
Supposons que je puisse à nouveau travailler dans l'info, le bricolage informatique à la maison serait finit à moins de vouloir devenir fou.

lundi 7 mars 2011

Serinage

"Il ne veut pas travailler": S'il a quelque chose à me proposer qui soit mieux que ce que je fais actuellement (10heures le Samedi plus quelque petites missions d'intérim ), alors qu'il le fasse publiquement sur ce Blog. Il est ouvert à tous. J'accepterai, même s'il me propose la direction informatique de la SNCF, ce qui étant donné mon cursus montre bien toute ma bonne volonté.
Quoi?.. Comment?...J'entends pas bien...
Ils n'ont plus besoin de lampiste?
C'est bien ce dont je me doutai, je suis resté 15 ans en arrière.
Quoi? Ils voulaient vraiment se débarrasser des types?
Comment?.... Je suis un looser?!


"Vous êtes tout excusé": C'est ce que je pense aussi , si je m'excusais alors une nuée de personnes qui ont dit n'importe quoi sur moi seraient obligées d'en faire de même. Cela serait difficile à organiser. Mieux vaut en rester là.

"C'est pas vrai, c'est vous qui les avez contactés en premier": Mais comment sait-elle la conversation privée que j'ai eu cet après-midi au téléphone? Ah j'avais oublié! Cela doit être pour cette raison qu'on m'a dit une ou deux fois:"Tout ce sait en Bretagne". Moi j'ai surtout remarqué que comme ailleurs tout ce dit.

mardi 1 mars 2011

Ballade quotidienne.

Aujourd'hui (1 Mars 2011) j'ai fait ma petite ballade quotidienne et quelque courses.
Si j'en parle c'est qu' elle se passe de cette manière depuis une quinzaine d'années.
A l'intérieure du magasin une personne discute et bien sur commence à déblatérer sur moi lorsque je passe à côté:
"Si vous balancez un agent vous vous faite tuer."
"Il aurait retrouvé."
"Si vous sortez avec un avis de coup de vent vous vous faite vider."
"...." (parce que je n'ai pas tout entendu.)
"Vous pouvez me tuer." (cette personne a eu accès à des données strictement privées)
"Il faut continuer."

Je sort et passe en caisse une autre personne dit:
"Il faut continuer."

Je marche sur l'ancienne voix ferrée, deux hommes courants:
"Tant pis pour lui."
"Si vous refusez vous serez radié."

J'en profite pour mentionner que j'ai un CDI à temps partiel.

Cela fait 4 personnes: c'est la moyenne depuis 15 ans pour un passage pas très fréquenté.
Si je vais en ville comme à Quimper cela monte facilement à 15 personnes.
Avant cela montait à 10 - 30 personnes pendant des périodes de conflit. Le maximum étant environ 100 personnes dans une journée.
Enfin je ne dois pas me plaindre cela c'est plutôt amélioré.
Il y a aussi les problèmes d'atteinte à la vie privée. Mais je vais faire un message spécial pour cela.

jeudi 24 février 2011

Grand habile

J'aimais bien aller dans les cafés de ma bourgade avant que le harcellement et les difficultés financières finnissent par me décourager.
Pendant que je sirotais gentiment mon café, la tenancière du bar me gratifie d'une nouvelle reflexion: "Le type est un grand-habile".
Etant donné les reflexions auxquelles j'ai déjà eu droit je suppose qu'elle parle de moi.
C'est bien la première fois que j'entends ça. Je n'avais jamais remarqué des capacités spécifiques telles que calculer la racine carré de 97854 en jouant du violon. Si je fais preuve de tel capacités -notement au travail- alors comment se fait-il que je sois payé au SMIC?

mercredi 23 février 2011

Souvenir.

Je n'arrive pas à me souvenir:
Ai-je d'abord tué mon père pour pouvoir sauter ma mère ou alors ai-je été obligé de le tuer après l'avoir sautée?
Je veux dire: il est possible que j'ai mal évalué les conséquences de mes actes. Pour quelle raisons?

mardi 22 février 2011

Suivez l'exemple

Une fois dans une rue de ma ville, une femme passant avec son enfant d'environ 6 ans se penche vers lui pour lui dire lorsque je passe à côté:
"Tu voix le Monsieur? Si tu ne travailles pas bien tu deviendras ouvrier comme lui."

D'une part on peut être un ouvrier util.
D'autre part j'espère que son enfant n'est pas dyslexique.

lundi 21 février 2011

Sextuplet

Mon cursus:
2d C lycé Marguerite de Navarre
1er C (1 trimestre) Lycé Marguerite de Navarre
Prebac Cned Service National (3/4 de temps)
Prebac Cned Chômage (plein temps)
Terminal C Chômage (plein temps)
IES2 CNAM (cours du soir)
IES3 CNAM (cours du soir)
Arrivée à un niveau bac requis pour entrer au CNAM ingéniérie informatique

Cela s'appelle doubler toute les classes (6 ans pour faire l'équivallent de 3 années)
Pas mal pour un type très doué!

Une fois dans un bar du coin, une serveuse m'a proposé de donner des cours de math à son fils!
Elle m'a regardé comme un fou lorsque j'ai refusé.
Je n'aurais même pas pu lui apprendre à "pomper" correctement.
Mais comment ont-ils pu réussir un tel coup de passe-passe?

dimanche 20 février 2011

Homesexualité

Je pense -dans certain cas- avoir pu trouver du travail parceque des gens pensaient que je suis homosexuel. Par solidarité. Je me demande bien ou ils ont été chercher cette information. Après m'avoir recruté et m'avoir observé un certain temps, certain ont pu commencer à douter et chercher à voir mon passeport. Dans ce cas je dis: "Je suis une femme qui aime les femmes" (de préférence jeunes). Mais ça ne marche pas toujours!

Charlatan

Cela fait des années que je cherche à leur faire comprendre que je suis un con, mais personne veut me croire! Beuuuuh.... Sniff......!

samedi 19 février 2011

Volteface

D'abord un large sourire et cette réflexion: "Postulez chez nous".
Quinze jour plus tard, une gueule de 36 pieds de long.
A la question "Cherchez vous quelqu'un?" la réponse "J'ai tout ce qui me faut".
Parfois les volte-faces arrivent dans la même journée. Ou alors une personne dit blanc et une autre dit noir un coin de rue plus tard .
Exemple: "Il aurait déjà retrouvé" puis "Il ne retrouvera plus"
Au fond ce n'est peut-être pas contradictoire....
Patiente.... calme.... respirer profondément...........;

vendredi 18 février 2011

L'utilité d'internet pour se défendre.

J'ai l'impression que l'ensemble des blogs que j'ai lancés vont obliger certaines personnes qui m'ont intensément attaqué à plus de retenue. Déjà certains dyslexiques qui ont eu a soufrir des mêmes maux se chargent de rappeller à l'ordre les personnes crédules et les charlatans..

jeudi 17 février 2011

Politesse

Les gens qui me harcèlent doivent comprendre qu'il m'est difficile de rester toujours poli.

Intentions

Il y a tellement de domaines dont j'aimerais parler. Je ne m'interdirai pas d'aborder ceux que je connais très mal et donc de prendre le gros risque de me ridiculiser. Tant pis si les malveillants --et il y en a toujours -- l'utilisent à mes dépend.
J'aimerai parler de technique, d'économie, de science, de politique, de la Bretagne, peut-être même de sexe.
J'aimerai éviter d'être trop grotesque (sauf pour faire rire).
Lors d'un entretient un recruteur m'a demandé de manière provocante "Est-ce qu'on vous a déjà traité de con?" et j'ai répondu l'oeil narquois: "En règle générale on est le dernier à le savoir".
C'est le dilemm éternel: vaut-il mieux être traité de con ou pris pour un con?
Les deux mon général!
C'est à mon avis l'utilité du blog quand on est pas directeur financier et j'espère bien que les gens n' hésiteront pas à répondre et à corriger.