vendredi 16 décembre 2011

Vous êtes bi.

C'est la réflexion d'une vendeuse qui a peut-être lu mon blog.

Il est vrai que j'ai tendance à entretenir l’ambiguïté et le double sens.
Pourtant, pour éviter toute éventualité  il me semble nécessaire de dire que je suis droitier
depuis de nombreuses années.
Pour êtes encore moins clair, je dirais que j'appartient à la classe des
 a-destra-manu-onanismiens (sauf une courte incursion féminine en 1996)

En mêlant la manie  que les allemands ont de faire des nom à rallonge avec les consonances  itallo-grecs ça fait très In Europe.

Pourquoi un tel manque de pudeur? A cause de ce que je considère comme de multiples atteintes à la vie privée:
"Vous ne vous êtes pas lavé aujourd'hui" et autres réflexions faisant référence à mes propres monologues ainsi qu'à différentes activités informatiques et  sexuelles qui n'auraient pu être connues sans procéder à une surveillance illégalle.
Dans ces conditions la pudeur n'est plus de mise.

La pose généralisée de micros et de logiciels-espions ainsi que la diffusion des informations collectées permet la partouze générale!

J'imagine l'analyse détaillée du message:
"Mais je croyais qu'il était gaucher ."
"Oui  c'est vrai, comment se fait il qu'il utilise sa main droite?"

J'avoue  que c'est aussi un mystère pour moi.
La gauche marche moins bien , même quand la droite est fatiguée!
C'est dur! Aï les courbatures!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire