mardi 14 septembre 2021

Nouveau bilan imposé par pole emploi.

Les personnes qui me traitent de fou par ce que j'ai un "niveau chef de projet" peuvent contacter cecile.prodhomme@analyse-et-action.com pour lui indiquer le nom des  entreprises intéressées.

jeudi 9 septembre 2021

Très flatteur.

Posté le 7 pour une cérémonie le 10 avec réponse impérative avant le 8 septembre.

A première vue  les moyens électroniques permettent de compenser les problèmes d'organisation dans les services administratifs mais pas l'obstruction de simples employés fiers du pouvoirs  que leur apportent leur position et pratiquant de manière systématiques les intrigues de cours pour casser, abaisser  voir léser leur concurrents.   

Certains pourraient penser que c'est un moyen habile de me faire comprendre que les royalties perçues par mon père en déposant le nom du Printemps de Bourges me permettent non seulement de remonter le temps pour confirmer ma présence  mais aussi d’affréter un avion pour me présenter à temps.

En tout cas merci de cette attention qui n'était pas nécessaire car je suis en arrêt de travail.

Ainsi je ne risquerais pas de provoquer un scandale à l'inauguration. 

Je me souviens de mon père évoquant le choix du nom du Printemps de Bourges: ce n'était pas seulement une référence à la saison d'activité mais aussi une référence à la torpeur qui régnait depuis plusieurs années dans la ville. Il semble que la forte présence militaro-industrielle suffisait largement aux dirigeants de la ville qui avaient même refusé d'investir dans une autoroute desservant Bourges. Le Printemps de Bourges avait donc aussi pour but de dynamiser la ville et il semble que cela ait réussit puisque cela a permis un rayonnement culturel national et même international de la cité. Le printemps a invité de nombreux artistes étrangers. Je soupçonne mon père d'avoir consolidé la position de Colling en lui permettant de déposer le nom du festival. Quand il a voulu mettre Colling au pas à cause des dépassements systématiques de budget, Malgrat le président de la maison de la culture de Bourges lui a répondu: "Mais c'est vous qu'il l'avez choisi!". Les enjeux financiers et politiques, l'arrivée au pouvoir  des socialistes et d'un communiste à la tête de la mairie de Bourges ont déclenchés des conflits violents avec par exemple des appels anonymes avec menaces de mort à la maison. 

Il semblerait que ce post de blog n'ait pas plu à certains car je ressent localement en Bretagne un contre coup sous forme de pression accrue. En particulier d'agents de la fonction publique (ils risquent moins)!