vendredi 8 juillet 2011

Le salaire.

Il y a un temps ou les boites faisaient très attention à la date de paye. Je me souviens, lorsque je travaillais dans l'info, voir passer le directeur financier pour traiter en priorité la paye suite à un crash disque.
Aujourd'hui je n'arrive pas à me faire payer avant le 10 du mois sans avoir à téléphoner  pour  avoir une avance partielle de salaire.
Cette année cela fait deux fois  que je me fais payer avec deux mois de retard par un boite d'intérim; en plus pour des mission très courtes. A ajouter à cela les mauvais traitements par les clients et  les missions de 4 heures à plus de 50km du domicile.
Vraiment, ces gens tendent le baton pour se faire battre et vont ainsi provoquer des réactions très négatives des salariés qui risquent de répondre an appliquant  le même type de stratégie: profiter  de toutes les opportunités qui leur seront offertes pour baiser le partenaire indélicat. Je veux parler de l'obstruction syndicale, de  l'absentéisme, du  travail au noir et même du sabotage des entreprises. Enfin tous les phénomènes qui ont eu tant de "bonnes" répercussions sur notre économie.
Il faudrait touver aussi un moyen pour que les intérimaires puissent signer électroniquement leur contrat avant le début de mission. Parce je reçois  9 fois sur 10 mon contract après que la mission soit terminée.

A propos de cette mission payée avec deux mois de retard:
J'avais un cdi me permettant de travailler uniquement 10 heures le samedi. J'avais donc recherché des missions d'intérim en complément. Je n'arrivais pas à trouver. J'ai donc pris mon camion  aménagé et je  suis allé sur la côte. J'ajoute que je ne touche plus rien des Assedic depuis janvier 2011. Cela n'a pas manqué, j'étais sûr qu'ils allaient m'appeller, ils m'ont fait faire 100km pour une mission de 3 heures. Comment interpréter ceci autrement que par de la malveillance s'il me fournissent du travail avec pour seule intention de me mettre en difficulté?

Et puis si on me reproche de parler de ma vie aussi ouvertement alors je répondrais:
Pourquoi m'en priver alors que la pluspart du temps ces gens en discutent ouvertement devant moi? De plus il arrive frécament que les détails qu'ils évoquent ont été obtenus par des moyens illégaux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire