vendredi 23 septembre 2011

Balance.

Aujourd'hui  "courses"  dans les aglomérations du coin et harcellement dans les normes habituelles:
10 à 15 personnes.
Je site:
Un client dans un magasin: "il se comporte de manière normale."
Une fois sorti le vendeur commence à se foutre de ma geule.
Dans d'autre grands magasin y compris par le personnel du magasin:
"Il aurait retrouvé."
"Vous puez"
"Il était trop sale"

Cela me rapelle le bon temps quand je travaillais aux halles de Quimper.
A l'époque,  j'ai eu des piques de 100 personnes/jour qui me faisaient  "chier".
Une tenancière de café avait fait cette remarque:
"Il a balancé un agent."
Un client lui répond :
"Oui mais c'était pas un agent français."

Moi je me permet de rappeller ce que j'ai entendue dans un émission sur france culture ou france inter il a quelque années:
Depuis la fin de la geurre froide les services étrangers alliés notement avec le système anglo-saxon  ECHELON, ont reconverti une partie de leur service de renseignement dans l'espionage industriel.

Cela veut dire qu'en aidant un agent étranger - même de l'alliance - vous risquez d'aider au pillage des richesses industrielles françaises ou au sabotage des ses  relations commerciales.

Par exemple un agent français pourrait très bien se trouver dans cette situation:
en aidant un agent étranger dans une affaire dite de terrorisme cet agent français pourrait malencontreusement aider la puissance étrangère dans une mission dirigée contre l'industrie militaire française.

C'est un problème qui existe  à tous les niveaux: états , entreprises , employés.
Il faut pouvoir être capable de discerner les oportunités.

Par exemple dans l'entreprise je dois me battre  contre des personnes rivales mais le combat ne dois pas aller jusqu'à la chute de l'entreprise puisque à priori j'y perdrais aussi. De même parfois je serais obligé de m'allier avec un rival pour des intérêts communs.
C'est dificil - en tout cas pour moi, de faire ce type de choix - parceque lorsqu'une personne commence à me faire chiez, tente de me baiser, alors j'ai beaucoup de mal à continuer à collaborer avec elle.

L'hypocrisie tant décriée se révelle être une qualité dans ce cas , elle permet la préservation du bien commun.

Voilà  ma situation actuelle: je ne paye plus d'impôts sur le revenu depuis 1996.
Et j'utiliserai une formule entendue plusieurs fois au sein de l'association Les Glénans:
"Je vous laisse seul juge"........... de mon discernement dans la gestion de mes intérêts.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire