mardi 27 septembre 2011

Les jeunes filles.

Encore un histoire vraie, a moins bien sur que je  sois fou.
Je rencontre au travail une jeune femme et ont discute.
Je suis étonné de la voir travailler dans un tel environement donc  je discute et me renseigne.
Au bout d'un moment elle me dit qu'elle a besoin de se faire chaperonner.
Vraiment je suis très flaté. On a du encore lui raconter un tas de conneries sur moi.
Je me renseigne sur ces activités et ambitions: rien dans mes cordes (qui sont multiples et assez fines)
Je me pose aussi la question: mon employeur aurait-il décidé de me récompenser ou de me remonter le moral?
En rentrant  seul chez moi avec mon véhicule, et parceque je sais que je suis surveillé, je réfléchis à haute voix: "Est-ce que je peux sauter une fille que je chaperonne?"
Et bien vous le croirez si vous le voulez, j'ai eu la réponse.
Par les moyens habituels de communication locale.
Une femme inconnue que je croise sur un parking:
"C'est pas conseillé, il faut éviter."
Donc ce n'était pas une récompense ou un encouragement.

J'ai toujours eu du mal à cacher qu' une femme me plait.
C'est dur de jouer la comédie!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire