mercredi 23 mars 2011

Les harceleurs.

Il y a encore quelques résistants mais je ne désespère pas.
-- En arrivant sur le parking un ouvrier. Je site: "Mais pour qui il se prend? Vous ne serez pas pris". Je suppose qu'il parle de la candidature que je vais envoyer. Mais comment sait-il ou je vais l'envoyer? Peut-être une atteinte à la vie privée. J'en profite pour dire que cela n'est pas la première fois que je reçois la primeur d'une réponse à une candidature par des personnes croisées dans la rue. Cela doit être une tradition dont certains sont fières.

--Par exemple en caisse cet après-midi: une femme et son enfant. Je site: "Il aurait retrouvé, il faut continuer, on continue". Je fais ce commentaire: Si le type devient violent s'est bien, mais s'il devient violent avec des femmes, des personnes âgées ou des enfants c'est mieux!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire