samedi 19 novembre 2011

Vous continuez!

Le titre du message c'est une des réflexions entendues aujourd'hui dans le magasin. Un homme de 30 ans veste bleue, grain de beauté sur la joue, accompagné de son enfant (j'ai noté son immatriculation).
J'en profite pour poser cette question:
Qui a donné l'ordre de me harceler? Est-ce un responsable politique, un responsable syndical, une baronnie locale, un caïd local?
Je complète la collection de réflexions:
-- "Je lui est rien dit, il est fou."
-- "Vous êtes trop sale."
-- "Vous êtes une nullité." (par un enfant).
--"Il est trop feignant."
--"Ils m'ont dit qu'il parle super bien l'anglais, mais il parle comme un pied!"
--"Ce sont des imbéciles, il ne faut pas faire attention."
--"C'est pas vrai,Einstein n'était pas handicapé."(je suis pourtant resté prudent en ne faisant que poser la question.)

 J'ai du énerver quelqu'un récemment. Aujourd'hui c'est au dessus de la moyenne!

Je rappelle au lecteur que je subis ce genre de provocation depuis fin 1995, quelque jours après la fin de ma formation dans l'association Les Glénans à Concarneau. J'en avais d'ailleurs  fait part à ma famille qui m'avait conseillé d'ignorer les provocations.

Je me souvient de la toute première réflexion par une femme sortant des locaux de la dite association: "On ne peut rien faire, c'est le crime parfait".

Franchement on m'a souvent dit que je suis doué, mais je ne pensait pas l'être à ce point: arriver à un tel résultat sans même s'entraîner!  Il n'y a qu'aux Glénans qu'on y arrive: la  pédagogie par la mise en situation réelle! Qui sait ? J'aurais du me présenter directement aux examens pratiques du brevet d'état , j'aurais peut-être réussit! (Ce paragraphe est purement humoristique!) .

Pour être encore plus précis et parce que certains ont aussi évoqué des problèmes de sodomie à mon sujet: la sodomie passive peut être une excellente introduction à la sodomie active et vice versa! Et pour aller encore plus loin: cela expliquerait mon attirance et mon relatif succès auprès de femmes qui tout en restant très féminines ont une forte composante lesbienne!

En ce qui concerne l'éventuel pouvoir de nuisance  aux mains de personnalités ou d'organisations dans le cadre  de cette affaire je vous laisse seul juge. Il suffit d'examiner, depuis 1996, les différents faits qui ont eu lieu dans toute les entreprises ou j'ai travaillé ainsi que mes déclarations de revenue.

J'en profite aussi pour évoquer cette éventualité: dans le cas ou des syndicats ou autre organisations détiendraient  des informations diffamatoires sur ma personne et les utiliseraient pour me nuire et si de plus ces informations étaient stocké de manière décentralisée, alors la justice pourrait peut-être décider la saisie de support informatiques et cela en dépit de la loi qui protège les syndicats au sujet des informations personnelles qu'ils détiennent.

De plus je ne voit pas l'intérêt qu'ils auraient à prendre un tel risque: je n'ai aucun pouvoir, ni aucune influence sur l'opinion publique. Il est probable que s'ils avaient la moindre preuve d'un crime ou délit  commis pas moi même ils n'auraient pas hésité à les communiquer aux autorités. J'ai de bonnes raisons de soupçonner qu'ils n'ont pas lésiné sur le moyens de les obtenir et faute de résultats d'essayer de les provoquer!

Finalement je bascule dans le romantisme frénétique:
Mon histoire avec le Glénans fut une histoire d'amour parfaite et sans lendemain.
Désormais je retape de vieux campings  cars et je vote à droite. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire