vendredi 18 novembre 2011

"On en a marre de payer pour toi"

La première fois ils étaient passés pour la première couche.
Le type arrête son 4x4 en face de chez moi et transmet des informations sur ma maison par téléphone.
La deuxième ils profitent que le vent porte et que la vitre soit ouverte pour me faire partager leur vision des choses:
"On a téléphoné partout, tu ne trouveras pas."
"On en a marre de payer pour toi."
Puis après mon coup de fil:
"Il nous a balancé."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire