samedi 3 avril 2021

Nouvelle crise de paranoïa

Comme je le dis régulièrement je ne peux sortir de chez mi sans avoir droit à diverses provocations ( c'est bien sur une interprétation paranoïaque de la vérité):

  • "Elle le poursuit" (interprétation: elle savait qu'il allait sortir faire des courses entre midi et deux mais malheureusement il est arrivé en retard! Remarquez que 40ans  passés à visualiser des film pornos n'est pas une référence suffisante pour l'initiation sexuelle des jeunes femmes. Il est possible aussi qu'il ne soit pas question d'initiation mais plutôt de commerce).
  • "Il faut faire attention il est devenu dangereux". (homme 40 ans )
  • "Vous avez été victime d'intimidation".
  • "On arrivera pas à le faire tomber, tous ces comptes sont surveillés". (Deux jeunes hommes en voiture. Il ne faut pas être aussi défaitiste car ils y sont déjà arrivé avec deux mois avec sursis et un coût total de 15000€. Remarquez qu'il est difficile de savoir qu'une personne est surveillée sans connection dans le système policier ou de renseignement. Je dirais même que -en me droguant et en me poussant à bout- il est possible d'obtenir perpète).
  • "Vous êtes harcelé, c'est un fait. Je vais les appeler".
  • "Il n'a jamais été agent". (heureusement)
  • "Il ne faut jamais parler, vous êtes fou". (surtout quand on a rien à dire!)
  • "Il est en train de me regarder", "c'est normal tu est très jolie" "...j'aurais bien aimer l'avoir comme papa". ( moi aussi et c'est une des raison pour lesquelles je ne suis pas devenu papa, mais pas la seule).
  • "Vous ne savez pas vous habiller" ou "Mais vous vu avez comment vous êtes accoutré? Cela ne vous va pas". (Je cache le boudin autour de la taille).
Pendant la nuit je rêve aussi (une tablette toujours allumée repose à côté de mois sur le lit):

"Quand il a vu qu'il avait accepté de payer (100F par chèque et elle avait déjà du être payée!) il a immédiatement fait supprimer le type de la liste. Ca servait plus a rien qu'il ait son bac. De toute façon il n'avait pas un niveau suffisant et  n'aurait pas pu suivre à Science Po. Ces notes ne reflétait pas son niveau et son caractère ne correspondait finalement pas au profil recherché. Ils nous ont d'abord expliqué qu'il n'avait pas des convictions politiques suffisamment solides". 

Il m'est arrivé à trois reprises de refuser de franchir le pas et ces femmes vexées et doutant leur sex-appeal m'ont proposé de rencontrer un de leur copain. Mais c'est surtout le manque de clarté de la situation qui me retenait et aussi parfois la prise de responsabilité. J'étais attiré et dans mon immodestie, j'aurais préféré qu'elle me présente deux copines.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire