mardi 25 septembre 2012

Management ou sadisme?

C'est un évènement qui aurait pu tout aussi bien arriver aujourd'hui mais qui se passa il y a quelque années:
Le manager visite le chantier et vient me serrer la main:
"Ca va?"
" Oui à part quelque collègues qui font des remarques désagréable et que j'ai signalés au responsable de site. Il y en a toujours un chaque jour, par exemple celui-là m'a dit : 'il est hors de question que je travail avec un type comme ça'  et ce même gars m'a dit encore 'tu as un niveau chef de projet pourquoi tu travail comme ouvrier?'"
Réponse du manager:
"Vous êtes fou, vous avez demandé à être vidé."

Si jamais ce manager lit se message peut-être pourrait-il répondre en signalant dans quelle boite j'ai demandé à être vider?

mercredi 12 septembre 2012

humour pédagogique

Imaginer que vous ayez un niveau d'intelligence normale mais que l'ensemble de vos professeurs et des des dirigeants du système éducatif  ait un QI inférieur à 80.
Vous auriez des prof très compétents qui vous apprendraient à compter en utilisant vos doigts.
Vous n'auriez même pas l'occasion d'essayer de compter mentalement.

J'aurais pu dire sans humour:  comment intégrer dans le système scolaire des gens ayant un potentiel exceptionnel?

Dans mon cas c'est vraiment faire preuve de cynisme de parler ainsi de ce sujet car, du point de vue scolaire, on m'aurait plus souvent  classé parmi les sous-doués.

dimanche 12 août 2012

"Il était coco".

C'est ce que j'ai entendu par une femme d'origine exotique  promenant sont enfant sur l'ancien chemin de fer.
Ca me fait rigoler!
Tout les gens qui m'ont connus vous le diront:
Il n'y a pas plus individualiste que moi! S'il y avait un seul adjectif qui devrait me caractériser c'est bien celui-ci. S'il m'avait pris l'idée  loufoque de rentrer au partis communiste j'aurais probablement été viré à coup de pieds au fesses en moins d'un mois.
"Il n'a pas l'esprit d'équipe"  c'est un reproche que j'ai entendu plus d'une fois lors de  ma formation au sein de l'association Les Glénans.  Je ne savait pas, alors, combien le fonctionnement de l'association était soumis à des idéologies politiques qui sont depuis longtemps dépassées... et je suis gentils en laissant entendre quelles ont pu être un jour valide.
J'ai toujours été  un franc-tireur, un ours mal léché, j'ai horreur des mouvement de masses!
La seule foule que j'aime c'est celle des badauds en vacance pendant les nuits d'étés.
D'ailleurs, même lorsque je travaillais en société de service, il m'arrivait parfois de proposer des solutions allant à  l'encontre des intérêts immédiats de ma boite. C.a.d facturer plus d'heures!
C'est peut-être pour cela que je n'est pas été aussi rapidement lourdé malgré de nombreux trous dans mes compétences et mes capacités.
Quand à ma vie privée, ce n'est pas non plus un hasard si je suis resté célibataire et solitaire. La seule idée d'avoir à changer mon comportement, mes choix de vie, mes idées pour contenter ma femme a largement contrebalancé l'envie de me reproduire, d'être épaulé, câliné et de se sentir fort en protégeant sa famille.

dimanche 5 août 2012

Delusion.

Today when listening to a France-Musique broadcast in my car:
"I have read the files, effectively...." and that's all, roger.
I remember  the voice years ago:
"He  was (a violonist) good enough to work in the NOP"
and angry because I refused.
Perhaps that too will be re-examined.

I have got several times this insane feeling in the last 15 years :
Listening to the radio and hearing  somebody adressing me directly.
By chance my mental-state seems not to have worsened years after years.
Perhaps my radio isn't working properly any more?
Or they are tired?
Or it is not worth to do it any more?
Or I am less insane?
I have to consider every possibilities.

Oh I forgot. While fishing on the coast today a women  around 55:
"I am just here to see how you behave."
Perhaps I am still not crazy enough and they had to push me a little bit more?
A guy on the caost: "We have pratically get back all the money"
But who is paying? Me? How should I pay?
I remember  -at work- a few days ago:
"I said it  to you: we  have to continue."

The problem is that simple, why should they use such methods?
They are too much people and there is too much money and technology involved in this affair.
I must be responsible for something very bad and I don't know what.

That's true that I know nothing, just the appearance of some facts.
I am not curious about what I  shouldn't know either, but It might be worth to become.
To take the risk to dye instead of letting them make a hell of my last years.

mercredi 1 août 2012

Les collègues.

Y'en a toujours deux qui me font chier: "il faut continuer"..... Dont un qui a prétendu (probablement pour rigoler) qu'il travail pour la CIA. C'est marrant parce que d'autre ont prétendu être coco.
Vas-t-y retrouver!
Un troisième l'air penaud: "il ne savait pas que tu est handicapé!"
Enfin celui qui est intéressé par la 'très gentille' Mélanie se tait mais m'adresse  un regard très dur comme choqué. Peut-être qu'après tout Mélanie n'est pas  une professionnelle.
Si c'est pas l'argent c'est quoi alors? Les relations? La Rolex? Le sex à pile (duracuire).
C'est le problème de l'importance données aux paroles, les conneries qui sont dîtes -y compris par moi même- et qui finissent par être acceptées  par des cadres ou des responsables de la communauté. Il suffit de mêler quelque  qualificatifs,  quelque noms connus  dans la conversation et tout de suite vous créez une sore d'aura. C'est comme la pub, tout est dans la suggestion. Quelques marionnettistes et des gens ambitieux près à  proposer une place de direction à un pauvre type juste pour être dans le coup: si j'aide une personne importante ou un de ces amis, je pourrais certainement en profiter. Probablement il y a des type qui se sont retrouvé à la tête d'un état de cette manière et pas aux détriment de tous!
Je ne serait pas étonné qu'un bon nombre de ces conneries se trouvent dans les fichiers officiels (rg, dgse armé,police). A vos gommes et crayons les mecs!
(exemple: attend de raccrocher pour permettre la localisation. Il a tout simplement oublier le numéro! Mais comment a-t il fait pour oublier ce numéro? C'est peut-être du à la méningite! D'ailleurs comment pourrait-il savoir le temps qu'il faut attendre? On est pas aux cinéma!  Le téléphone ça ne marche plus pareil! Autre exemple : niveau Bac+3: il n'a pas réussit en 5 ans après la première à dépasser le niveau BAC+ 1/2, qui est le con qui a marqué niveau Bac+3?)
Après lorsque vous refusez une promotion ou des responsabilités, vous vous faites traiter de fou ou de minable. Ou alors les types se réveillent, voient tout d'un coup la vérité en face et se mettent à vous traiter comme de la merde pour vous faire dégager. (par exemple: ils espéraient engager un chef de projet pour le prix d'un A.P. mais se retrouvent avec un programmeur! Que faire? Lui proposer un job en Espagne!). Parfois vous avez deux clans qui inversent carrément les rôles.
Dans mon cas, ça finit toujours par la porte et parfois avec ma collaboration!


mardi 31 juillet 2012

Gratos

Je site un collegue: "Mélanie est une fille très gentilles."

Probablement très gentille car il est très rare qu'une très belle fille de 20 ans veuille honorer gratuitement un vieux chnoque de 50 ans qui se trouve de plus dans ma situation.
Moi j'ai tendance à me méfier.
Certains diront que je suis un "looser", moi je dirais que si ont me fait un cadeaux je préfère savoir qui paye plutôt que de faire semblant de croire à mon charme naturel.

lundi 30 juillet 2012

hallucination 2

C'est un remake de plus  !
Je reprends donc: des  voix de femmes:
"C'est Mélanie qui te les as envoyé" (un couple d'ados)
"Ils t'ont rendu feignant"
à compléter....
Normalement de tels faits relatés dans ce blog peuvent être utilisés dans un dossier d'internement dans un hôpital  pour schizophrénie ou même paranoïa.
J'ai d'ailleurs rencontré à plusieurs reprise des gens qui m'ont dit :" Non il se comporte normalement, il n'est pas fou." Le problème s'est posé; surtout aux gens qui soit disant  me protègent en écoutant chez moi.(le nom de la personne qui prétend me protéger a été communiqué à la gendarmerie).
Pourtant le fait que je soi sûr de l'agression en dehors de mon domicile par des gens qui font des réflexions m'incite à penser que ces voix "subliminales" sont soit le fait de réminiscences soit de manipulation utilisant les dernières trouvailles de la recherche sur les communications avec le cerveau. Je pourrais même -à la limite- , être  un terrain d'expérimentation militaire. Cela a d'ailleurs été évoqué par une des voix "subliminales" : "Ils sont peut-être en train de faire des expérimentations avec lui " (citation d' un membre de ma famille). Pour cela il faudrait peut-être consulter mon dossier militaire. La possibilité étant: pas assez solide pour rentrer dans la légion mais on peut toujours l'utiliser comme cobaye. J'ai entendu dire que les américains l'ont  fait avec des handicapés mentaux (irradiations) alors pourquoi ne pas prendre des pédos (même si ce ne sont  que des rumeurs) et voir de quelle manière ont peux manipuler une personne avec  cette nouvelle technique. Cela pourrait même être une sorte de vaccination ou une tentative de trouver des défenses ou même d'anticiper les défenses possibles pour améliorer l'efficacité.
Blabla.... tout ça, juste du roman fiction.....pour faire l' intéressant.