vendredi 15 février 2013

Aide gratuite

Je ne suis pas d'accord que des gens m'aident sans fixer de conditions ou me demander mon autorisation.
Par exemple il y a des gens qui font des travaux sur ma propriété. A quel titre et de quel droit, qui paye?

Si par la suite ils décident qu'ils n'auraient pas du m'aider ils reprennent ce qu'ils ont donné et le remboursement risque d'être plus élevé.

Par exemple: j'avais créé une entreprise en 1997 tout en continuant à travailler comme ouvrier . Un peu avant  mon activité et pendant  celle-ci je me retrouve avec un salaire d'ouvrier largement surdimensioné sans l'avoir demandé.
A la fin de l'été - comme je l'avais prévu- je ferme l'entreprise. Pas de dettes car j'ai tout payé cash. Pas d'impayés non plus. Là une levée de bouclier : comment c'est un scandal! Je site texto un collegue de Tallec à Banallec: "c'est la réprobation générale". Pourtant il ne me semble pas avoir fait quelque chose de criticable moralement.
Conclusion il inverse la tendance en me poussant vers la sortie et en récupérant l'argent en me sous-payant dans les jobs suivants. Au final abandon du projet et chômage.

Si j'ai fermé c'est que je ne voulais pas  payer des charges tout en ayant une activité reduite (il est dur de louer une petit bateau en hivers). Il me semble que certain camping font la même chose. Je pensais qu'il fallait mieux restocker de l'argent et réfléchir à un moyen de dévelloper l'activité. L'expérience acquise pouvant de toute façcon être réutilisé pour un autre type d'activité.

17 ans ont passé et ils continuent à intervenir et à accumuler les conneries: harcellement au travail et dans la rue, surveillance illégale ("si on attendait d'avoir des autorisations on ne trouverai jammais rien") , intimidation, vol, provocations de toute sortes.

En plus ils essayent de faire croie que j'aurais pu devenir un leader.
Je n'ai pas la santé ni les capacités intellectuelles (du fait de ma dyslexie) pour prétendre être le mieux placé pour devenir un leader. A notre époque ont normalise de plus en plus et il faut des diplomes pour réussir. Bientôt il en faudra un aussi pour aller tapinner!

Les dyslexiques ont des difficultés pour obtenir des diplomes dans l'enseignement superieur.

dimanche 10 février 2013

installation 3G en fixe

J'ai installer 2 antennes à la campagne pour permettre un accès 3G à internet. Une expérience avec le satellite ayant terminé par le paiement d'un an abonnement pour rien (au dire de l'utilisateur).
J'ai mis deux antennes une de 15dbi at une autre de 25dbi. Pendant 15 jours j'ai fait des tests et j'ai pu bénéficier de vitesses allant de 3.5 Mbs à 8.5Mbs et transféré 2 Go de données. Après mon départ l'installation a pu être utilisée pendant 15 jours au dire de l’utilisateur. Puis subitement plus rien ne fonctionne sur aucune des antennes.Le site se trouve dans une zone mal desservie par la 3G (obstruction visuelle partielle).
Il y a plusieurs explication possibles :
-- les deux antennes ont été déréglées.
-- le fournisseur d'accès à restreint l'accès.
-- il y a un problème de configuration logicielle (mais je me suis fait renvoyé le modem pour le tester chez moi et il m'a semblé ok sauf un incident de connection)
-- l'utilisateur me renvoie des informations fausses que je ne peux vérifier.
--  les conditions atmosphérique ont changées ou le fournisseur d'accès a modifié ses propres antennes.
--  les conditions de connection étant naturellement limite du fait de l'obstruction visuelle partielle, une petite modification d'un paramètre empêche le modem de se reconnecter.  En effet j'ai parfois constaté même avec mon téléphone portable que je ne pouvais démarrer une connection à partir d'une zone mal desservie mais qu'une fois la connection établie je pouvais retourner dans cette zone pour continuer la communication.

Je propose donc à l'utilisateur de contacter l'assistance du fournisseur d'accès.
Je vais aussi lui demander de changer la configuration pour passer en connection manuelle (en connection automatique le modem raccroche après un certain temps et se reconnecte automatiquement lorsqu'une page internet est redemandée).
Si le problème n'ai pas résolu, je conseille à l'utilisateur de résilier l'abonnement (que je lui ai conseillé de prendre sans engagement).
Que puis-je faire d'autre?
L'utilisateur semble vouloir  continuer à payer encore au moins deux mois (70€) pour rien en attendant de voir si le problème peut  être résolu (à ajouter à un an d'abonnement au satellite payé pour rien).

lundi 14 janvier 2013

Training days

Mensonge, intoxe, mensonge, intoxe ....... attention ont change de pied ... Intoxe, mensonge, intoxe, mensonge .... et ont recommence ....... Mensonge, intoxe, ...... Vous m'en ferez 10 par jour...
 

dimanche 13 janvier 2013

Aphorisme maritime

Un homme qui tombe à l'eau n'a pas sa place à bord.

(C'est un avertissement que je donnais à mes stagiaires, avant le fatal accident.... c'est un fait que la récupération n'est pas garantie en dépits d'un entrainement régulier).

jeudi 10 janvier 2013

"Vous êtes un con"

Reçoit un coup de téléphonne aujourd'hui à 20h10 d'une sociétée qui cherche à connaitre mes habitudes de déplacements.
Pendant l'intérogatoire quasi policier j'entends à plusieurs reprise lorsque je parle "vous êtes un con".

"Ce ne sont pas des escrots ils sont simplement mal organisés"

Si une organisation reconnaît que la formation qu'elle vend n'est pas adaptée au marché du travail et qu'elle continue malgré cette constatation pendant plusieurs années dans la même voix, alors on est en droit de se demander si c'est une escroquerie et de chercher à savoir qui en a profité et qui a été lésé.

samedi 22 décembre 2012

en voyage et à l'hotel.

Des clients - un couple probablement - doivent se trouver dans une chambre attenante dans l'hôtel.
Ils font des réflexions lorsque je m'occupe avec mon ordinateur.
Par exemple je modifie  une annonce qui n'est pas immédiatement répercutée:
"Ce sont des nullités, leur base de données sont désynchronisées"
Mois j'aurais fait de même pour ne pas surcharger le moteur sql et se laisser du temps pour contrôler les données. Il n'y a pas urgence à publier l'information.
Peut-être permutent-il simplement une base vers sa nouvelle version.
Puis:
"Vous nous avez injurié".
Moi même, combien de fois me suis-fait arnaquer et diffamé?
"Ils avait fait intervenir un député."
Ils auraient du m'en parler avant.
J'invite donc les personnes compétentes à vérifier la liste des clients.