vendredi 15 février 2013

Aide gratuite

Je ne suis pas d'accord que des gens m'aident sans fixer de conditions ou me demander mon autorisation.
Par exemple il y a des gens qui font des travaux sur ma propriété. A quel titre et de quel droit, qui paye?

Si par la suite ils décident qu'ils n'auraient pas du m'aider ils reprennent ce qu'ils ont donné et le remboursement risque d'être plus élevé.

Par exemple: j'avais créé une entreprise en 1997 tout en continuant à travailler comme ouvrier . Un peu avant  mon activité et pendant  celle-ci je me retrouve avec un salaire d'ouvrier largement surdimensioné sans l'avoir demandé.
A la fin de l'été - comme je l'avais prévu- je ferme l'entreprise. Pas de dettes car j'ai tout payé cash. Pas d'impayés non plus. Là une levée de bouclier : comment c'est un scandal! Je site texto un collegue de Tallec à Banallec: "c'est la réprobation générale". Pourtant il ne me semble pas avoir fait quelque chose de criticable moralement.
Conclusion il inverse la tendance en me poussant vers la sortie et en récupérant l'argent en me sous-payant dans les jobs suivants. Au final abandon du projet et chômage.

Si j'ai fermé c'est que je ne voulais pas  payer des charges tout en ayant une activité reduite (il est dur de louer une petit bateau en hivers). Il me semble que certain camping font la même chose. Je pensais qu'il fallait mieux restocker de l'argent et réfléchir à un moyen de dévelloper l'activité. L'expérience acquise pouvant de toute façcon être réutilisé pour un autre type d'activité.

17 ans ont passé et ils continuent à intervenir et à accumuler les conneries: harcellement au travail et dans la rue, surveillance illégale ("si on attendait d'avoir des autorisations on ne trouverai jammais rien") , intimidation, vol, provocations de toute sortes.

En plus ils essayent de faire croie que j'aurais pu devenir un leader.
Je n'ai pas la santé ni les capacités intellectuelles (du fait de ma dyslexie) pour prétendre être le mieux placé pour devenir un leader. A notre époque ont normalise de plus en plus et il faut des diplomes pour réussir. Bientôt il en faudra un aussi pour aller tapinner!

Les dyslexiques ont des difficultés pour obtenir des diplomes dans l'enseignement superieur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire