mardi 28 janvier 2020

Tutelle

Je prépare un courrier concernant la qualité du travail exécuté par un organisme de tutelle.

Alors que ce courrier n'est pas envoyé ni même publié ni même terminé, je reçois par un client puis  par une employée (**) d'un super marché dans le quel j'ai fait aujourd’hui mes courses ce commentaire :

-- "On va être obligé de mettre la tutrice sous protection car il va publier la lettre qu'il a écrite au juge des tutelles."

Ils me prennent pour qui? Il n'y a pas besoin de protéger cette dame. En fait je la trouve charmante et gentille. Elle a le look que j'aime chez un femme: fine, jeune et jolie.  Je n'ai pas eu le temps de la "scanner" en détail mais je l'imagine ayant de petits seins en forme de poire, haut placés. Est-ce qu'un vieux cochon comme moi qui a la bave aux lèvres pourrait lui faire du mal? Elle peut surement s'améliorer, c'est un travail difficile dans lequel il faut choisir les priorités. Par exemple on peut avoir à choisir entre sauver une personne en détresse et laisser le gel causer plusieurs milliers d'euros de dégâts dans une maison. J'essaye juste de l'aider.

(**)Cette employée a l'habitude depuis 20 ans de faire des réflexions  lorsque je passe devant elle. A un moment, en passant à la caisse, je lui ai demandé, en prenant la caissière pour témoin, si par hasard elle avait besoin de se faire sauter, bien sauter. La réponse a été claire: "J'ai ce qu'il me faut". Mais il me semble bien qu'il y ait toujours quelque chose qui la démange.

Ci dessous mon avis de deux étoile sur l'ATMP Loire donné sur Google:

Travail insuffisant sur la protection du patrimoine.
La mise sous sauvegarde de justice a commencé début 2019.
La mise sous tutelle prononcée en août 2019.
Un inventaire dur patrimoine a été fait en octobre 2019.
Malgré plusieurs demandes je n'ai pu obtenir des copies de documents
bancaire, factures ni le coup de la tutelle, ni l'inventaire du patrimoine.
Etant donné l'espérance de vie de la personne sous tutelle, une personne peut avoir l'impression que l'on se fout d'elle si on lui répond qu'un bilan d'activité est adressé une fois par an au juge des tutelles. Si des dérives ont eu lieu, il sera trop tard pour corriger.
La retraite perçue par la personne sous tutelle est d'environ 4000€ plus d'importante sommes sur les comptes. Je vous laisse donc deviner le montant perçue par l'ATMP. Les moyens financiers ne manquent donc pas pour protéger le patrimoine de la personne.

Une association nationale de cette taille devrait pouvoir consulter ou avoir des conseillers pour la gestion du patrimoine.
J'ai écris au juges des tutelles à cause du risque extrêmement élevé auquel est exposé le patrimoine et des dégâts déjà constatés:

-- le courant est resté coupé longtemps,causant un arrêt du chauffage dans un lieu ou la température peut descendre en dessous de -35°.
--Le contenu de plusieurs congélateur est à jeter.
--Je n'ai pas eu connaissance de la moindre vérification ni de l'entretient de deux véhicules, d'un groupe électrogène de forte puissance ni des chaudières jusqu'à la date de ma dernière visite à l'ATMP en janvier 2020.
-- Du mobilier et des objets ont été retirés de l'une des maison sans que j'en ai été informé. L'organisme des tutelles n'est pas au courant et ne ce sent pas responsable.
A combien s'élève les préjudices déjà existants?
Suggestion: des protocols devrait être définies: standard et particuliers liées au type et à l'emplacement (objets, appartements, maison, mer, montagne ).

Le system de tutelle semble avoir de nombreux désavantage et sera surement amélioré à cause du vieillissement de la population. Pour la personne en maison de vieillesse  il y a quelques problèmes similaires avec la prison. J'ai pu déjà noter quelques points.

  1.  Hygiene pas toujours respecté à cause du manque de personnel qui cause aussi parfois un abus des calmants (très grand calme le weekend).
  2. Si les revenus ne sont pas suffisant pour payer la maison de retraite une somme de 50€ par mois. Et même si les revenus les sont, la difficulté voir l'impossibilité de jouir de ces revenus à cause de la lourdeur des démarche avec le système de tutelle.
  3. La mauvaise gestion des biens immobiliers (et je n'ai pu évaluer la gestion des biens mobiliers)
  4. La difficulté de sortir de l'établissement même accompagné si un membre de la famille ne s'en charge pas.
  5. La difficulté d'avoir des animaux qui procure un bien être aux personnes internées.
  6. Des cas de maltraitance liés à des règlement de compte politiques ou autre impliquant le personnel ou des résidents.

Bien sur ils sont en meilleur position dans un EHPAD que seul chez eux.

Il y des gens qui essayent par l'intermédiaire d'associations d’améliorer la vie des personne residentes ou internées:

-- animation cuisine.
-- animation avec des animaux.
-- passage d'enfants.
-- animation chant.
-- jeux de société (qui pourrait être plus nombreux).
-- porte paroles des retraités et journal.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire