vendredi 27 juillet 2012

Hallucination

"Vous continuez, il faut lui montrer ce qu'il en coûte de s'attaquer à nous."
Je pose donc cette question au Saint Esprit: c'est qui nous?
J'ai bien une réponse que je soumets au public: une bande d'ordure.


Il est intéressant de voir que cette annonce a été placée dans les toutes premières places par le moteur de recherche Google sur les mots clés "Marc" et  "Dechico". D'autre messages auraient pu aussi être choisis dans un souci d'équilibre et même de renforcement. Bien sur je ne reproche rien à Google qui fait son travail de classement  ainsi que sont travail d'avertissement en signalant les contenus approchant des limites inquiètantes  auprès des autoritées. Il serait intéressant de savoir qui a créé des liens sur ce message spécifique pour faire remonter son classement. 
J'en profite pour rappeler que j'ai subi plusieurs années durant  une pression constante que j'assimile à du harcèlement. Aujourd'hui -en octobre 2013- cette pression est au creux de la vague mais toujours présente dans les lieux publics et au travail. En fait le but de ce harcèlement a été partiellement atteint. Je suis aussi parfois encouragé à croire à l'éxistance de surveillance probablement illégale et accusé parallèlement de paranoïa. Je trouve cela particulièrement insupportable surtout de la part de gens qui à prioris devraient supporter la légallité.
On sait aujourd'hui que l'abus de surveillance -cela a été un des arguments clé de la lutte contre le soviétisme- a des désavantages en donnant l'opportunité à des gens indélicats de nuirent dans leur propre intérêt et de s'enrichir illégalement.
Pourquoi ne pas rendre public les enregistrements? De peur d'être attaqué?
Combien de personnes dans ma famille ont été ou sont déjà sous traitement et combien le seront dans l'avenir? On s'approche de l'épidémie familiale.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire