mercredi 12 juillet 2017

Spolliation

Comment se fait-il que ayant donné  mon adresse courriel de Laposte, AMELI.FR ne m'a pas informé de l'attente d'un message important qui peux aboutir à une perte de droit?

Depuis mon arrivée en Bretagne j'ai remarqué à plusieurs reprises que des agents de l'état au sein des différentes administrations Bretonnes  ont tenté à plusieurs reprises et parfois réussit à ce qui pourrait être interprété par une spoliation d'une partie de mes droits.

Je siterai en introduction ce que j'ai entendu au sein de l'association les Glénans: "je vous laisse seul juge"

-- Normalement pendant une formation AFR (1994-1996) qui devait durer trois années les indemnités journalières reste constantes. La deuxième année elle ont baissées de 25% à l'occasion de mon déménagement en Bretagne pendant la formation. J'estime le préjudice à 20.000 Francs.

-- Cette formation AFR était conçue officiellement pour me préparer à obtenir un brevet d'état voile. Je l'ai abandonné après deux ans. Des personnes  m'ont critiqué pour cette décision. Pourtant ces mêmes personnes ont reconnue que le contenu de la formation n'étais pas conforme à son but et en particulier qu'il n'était pas possible de s'améliorer suffisamment en encadrant principalement des stages 2 et 3 voiles pendant un an. Mon interprétation de ce qui s'est passé est que sous prétexte de m'aider et n'ayant pas le profile type du brevet d'état  ils ont adapté le contenu à leur propre besoin. Autant trouver un côté utile quand on est d'utilité publique! Cela permettait de remplir des stages puis d'en faire encadrer  là ou le besoin était le plus grand et l'intérêt de l'association. Le double avantage étant la non nécessité de rémunérer les encadrements de stages par des formations (4 semaines d'encadrement => une semaine de formation). De plus les stagiaires  AFR étant constamment dans l'association  ils étaient à la fois plus amarinés et avaient une meilleurs connaissance des sites de navigations par rapport à des "bénévoles" encadrant seulement une à quatre semaines par an. Je remercie vivement les ASSEDICS d'avoir accepté le dossier au nom des cotisant.

C'était mes premières années en Bretagne et je n'avais pas encore émis de critiques au sujet des traditions et coutumes locales et cela malgré un avertissement d'une personne du cru (cadre supérieur de son état).

-- Avec l'ANPE j'ai fait constater par huissier des "bug" sur le site qui auraient pu mener à une radiation.

-- au niveau médicale j'ai aussi quelque remarques: j'ai refusé une opération décidée par un chirurgien juste avant le rendez vous avec l'anesthésiste. Depuis je n'ai constaté aucun problèmes avec la partie qui aurait du être retirée.

-- j'ai aussi eu des analyses juste après une infection pour la détection du cancer de la prostate. Cancer non confirmé pas plus que l'adénome. Pourtant la présence de l'adénome est resté marqué dans le dossier du médecin traitant et diagnostiquéà nouveau  à la faveur d'une nouvelle infection.

-- tentative à l'hôpital de Quimper de faire passer un accident du travail en accident tout cour. J'envoie de multiples courriers. 

A cela il faut ajouter les relations avec les artisans, les syndicats et les partisans politiques au travail.
J'ai aussi des critiques concernant le fonctionnement de la justice.
J'estime aussi être victime d'atteinte à la vie privée.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire