mardi 22 décembre 2015

Provocation

Je vais à la pharmacie.
Je cherche une poubelle pour jeter un papier, une patiente s'étonne; la préparatrice commente:
"Ne vous inquiétez pas il est fou".
Une autre cliente (grande)  s'adresse au pharmacien après que il m'ait servi.
"Est-ce qu'il a été poli? Vous avez juste à m’appeler si vous avez un problème avec lui. Je le ferai mettre sous traitement."
Quand je pense au nombre de fois ou je me suis fait foutre de ma gueule dans cette pharmacie, principalement par ses employés et gérants; je ne peux considérer cette proposition que comme de la provocation. J'ai a plusieurs reprises signalé aux autorités la manière dont j'était été traité dans cette pharmacie.  
Si cette personne a vraiment le pouvoir de faire réaliser une telle mesure alors je pense qu'elle n'est pas à sa place. En effet;  qu'elle autre méthode plus incitatrice pourrait-elle adopter pour rendre les gens violent en supposant qu'ils soient vraiment fous? 
C'est cette arrogance associée à cette incompétence qui ont permis à la gauche de conquérir le pouvoir et qui  risquent à présent de permettre à l’extrême droite de faire de même. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire