lundi 22 octobre 2012

"Vous êtes une nullité"

Je fais donc mes course dans la grande surface du coin et j'ai -comme cela arrive régulièrement- des gens qui me font des réflexions. En moyenne lorsque je vais dans un endroit public de Scaër j'ai 5 personnes qui  m'agressent pendant une sortie . Ils n'essayent pas de parler avec moi, ils font simplement semblant de discuter  avec leur compagnon ou parle en me regardant d'un air arrogant.
Aujourd'hui j'en ai rencontré plus de cinq:

-- Un client :"je ne vous aurais pas pris, vous êtes une nullité" puis me tournant le dos pour partir avec son amie "il faut continuer". Injures d'autant plus énervantes que j'ai d'autre personnes qui me disent au travail "Le langage C c'est très recherché"  puis "il est brillant". Ces gens disent n'importe quoi pourvue que je me sente injurié ou accusé. Cela fait 15 ans que cela dure.
-- Un client: "La police nous a téléphoné, vous avez déjà failli être condamné".
-- Une cliente: "C'est une bande de con."
-- Un employé : "il faut continuer."
-- Un client: "Je l'ai diffamé".
ect.....
Qui a donné l'ordre de me harceler, de "continuer" et pourquoi ?

J'ai aussi entendu mon petit doigt parler: "on a 6 mois pour le faire craquer".
Cela veut dire quoi?
A mon avis cela pourrait vouloir dire qu'ils vont multiplier les provocations dans le but d'obtenir une réaction  violente. C'est pour cela que je parle parfois d'incitation à la violence ("S'il est violent c'est bien. Mais s'il est violent avec des femmes, des vieillards ou  des enfants  c'est mieux!!!"). Et c'est pour cela aussi que je parle parfois d'incitation au suicide parce que lorsqu'on ne peux retourner la violence à l'envoyeur il arrive qu'on la retourne contre soi même.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire