lundi 10 décembre 2012

Tranquille la nuit?

Je pars à vingt-deux heure pour faire ma promenade et essayer de courir.
Je me dis qu'à cette heure il y a peu de chance de tomber sur un grincheux.
Et non!
Lorsque je m'approche il commence par me balancer le faisceaux de sa lampe en pleine gueule.
Puis comme cela ne suffit pas il me salut par cette réflexion: "Ils nous prends pour des cons".
Si cela était vrai cela ne suffirait surement pas à infléchir mon opinion.
Heureusement je conduisais prudemment et je n'ai pas perdu mon équilibre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire