mercredi 4 janvier 2012

"Ils ont détruit des pans entiers de l'industrie logicielle"

C'est la réflexion entendue pendant le repas de nouvelle année.
Je suppose que cela me concerne. La question est souvent posée.

L'oeuvre de la FSF est  elle plus utile que néfaste?
Pourquoi choisir une licence GNU?

Je n'ai pas toute les connaissances en économie et pas non plus l'expérience de l'industrie logicielle.
Je constate quand même que IBM vends des ordinateurs equipés du systèmes Redhat (linux GNU).
J'ai choisi cette licence parce qu'elle permet de protéger l'éditeur d'attaque juridiques. De plus je n'ai pas de preuves  que le logiciel ec ou chess-ec dont je suis l'auteur  ai un impact sur la concurrence dans le domaine de l'exploration des arborescences.
Si des personnes ont des arguments valables pour un autre type de licence, ils peuvent toujours me contacter car je pense qu'il est possible de choisir plusieurs type de licence pour distribuer un logiciel.

Mon opinion sur la licence GNU :
La distribution de logiciel avec le code source existait bien avant la création de de la licence GNU. D'après ma propre expérience sur mini-système IBM, la plus-part des logiciels incluaient les sources. Mais la licence GNU n'est pas seulement l'obligation de distribuer les sources. C'est aussi l'obligation pour celui qui veut vendre  un logiciel   incluant du code source déjà sous licence GNU de publier le sien sous la même licence GNU.  La FSF encourage aussi les auteurs de logiciels à  ne pas déposer de brevet. L'argument utilisé est que les brevets ajoutent un coût trop important au produit et freine la diffusion des innovations technologiques. Bien sur une telle prise de position n'est pas appréciée par les entreprises qui ont d'importants revenues liées aux royalties fournies par les brevets et qui financent la recherche avec.
Un autre argument de taille est que le choix d'un licence GNU pourrait avoir un impact sur la survie des entreprises qui ont choisie ce mode de distribution en les privant de revenus par rapport à leurs concurrents . (D'ou l'obligation d'utiliser la licence GNU pour un logiciel incluant du code sous GNU). Je n'ai pas très bien étudié l'aspect juridique et économique du problème mais j'estime que cet aspect de la licence à été une des principales causes des attaques subies. Ces attaques ont eu pour objet d'empêcher ce type de licences de se répandre sur l'ensemble de l'offre logicielle dans l'économie et elles ont réussies.
Je ne suis pas un fanatique de la licence GNU. J'estime qu'il y a de la place pour tous. L'industrie logicielle est florissante et de nombreuses entreprises parmi les plus prestigieuses incluant des logiciels sous GNU dans les produits phares. Dans certains cas j'ai remarqué que les revenus de ces entreprises ne sont pas directement liés à des produits vendus  sous licence GNU.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire