dimanche 26 janvier 2020

Courrier

Dans la rue:
"C'était pas un agent, juste une mule".

J'ai jamais accepté de faire la mule ni l'agent.

Mais faisons un peu de fiction en partant d'une émission de Monsieur X sur France Inter. Dans le domaine du divertissement on sacrifie souvent le plausible au spectaculaire comme dans Rambo ou avec Rocco Siffredi (et ça marche). 

Donc les services décident de faire sauter une voiture piégée dans la capitale. Il est temps de se faire respecter, de l'inaction serait interprétée comme de la faiblesse: Un ambassadeur tué, une voiture qui explose dans l'ambassade. La limite est franchie.

La mission est organisée et trois messagers désignés dont deux leurres. Comme il y a un problème dans les services du à l'alternance politique on utilise ceux qui semblent malveillant en organisant des fuites à propos des leurres. Par exemple en utilisant  des proches du type qui a émis le rapport affirmant que les forces d'invasion ne pénétreraient pas profondément dans le pays et bien sur ne pourraient se permettre de rentrer dans la capitale qui a été piégée.

Tout est lancé et c'est une réussite: seulement un leurre de tué, cinquante civils ennemis tués.  C'est mieux  que ce à quoi on s'attendait!

En plus, on a réussit a rendre utile ce petit con prétentieux qui bénéficie depuis plusieurs années des allocations chômage. A son âge je travaillais pour payer mes études et pour m'occuper d'un enfant et d'une femme! Non Mais! Vous ferez croire que la mule est un héro et qu'il a été décoré, cela aura peut être une effet positif sur son comportement!

Remarquez qu'un petit con prétentieux au chômage fait moins de mal qu'un grand con diplômé ayant des relations (probablement familiale au gouvernement). C'est tout le problème de la société Française: le poids des relations et et des diplômes est souvent trop important face à des expériences et des talents spécifiques avérés. Je me demande même si on s'applique à construire des carrières permettant de développer ces talent spécifiques car il est plus pratique de créer un tissus de relation que l'on peut monnayer plus tard en pantouflant dans le privé.

En tout cas dans les 10 minutes qui suivent la publication de cette fiction que j'ai créée  et publiée dans un café avec mon portable, je reçois des commentaires de passants qui me croisent sur les quais du port: "Je me suis juste trompé" puis,  "J'étais très jeune, ils m'ont manipulé pour que j'appuie sur le bouton qui a déclenché l'explosion".
Aujourd'hui 2/1/2020 à nouveau des réflexions par une employée de supermarché:
"Il n'a jamais été courrier, mais je peux pas le faire fermer il dit que c'est  une fiction".
Tout est bon pour me rendre fou, il y a quelque temps c'était:
"On a étudié les empreintes sur le bon au porteur, et on a arrêté immédiatement l'enquête lorsqu'on a trouvé l'identité des personnes".

La question à laquelle ont pense tout de suite est:

Pourquoi inviter une personne à faire une visite "amicale"  dans un pays étranger alors que durant cette période un nombre très important de ces concitoyens sont mort durant des attentats?

Et pour être très claire:

Qu'est ce qui justifie une telle prise de risque?

La raison pourrait être: démontrer que cette personne est folle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire