mardi 19 novembre 2019

Elucubrations

Je rappelle que je suis harcelé depuis plus de 20 ans. Ces derniers temps je fais encore face à une vague massive d'agressions. Je ne peux plus ni faire mes courses ni aller au travail sans subir des "réflexions" constantes. Des gens voulant me faire croire qu'ils sont homosexuels participent  à ce harcèlement. Ils me reprochent -en plus- de dire du mal sur eux après m'avoir agressé. Il y a de la criminalité dans le mouvement homosexuel. Il a des vols, des suicides, des meurtres et des pratiques sadiques. On m'a parlé du suicide d'un ancien collègue tout en m'informant qu'il était amoureux de moi. Serais-je par hasard responsable? Mon expérience avec cette communauté a trop souvent  été déplaisante à cause de  trop nombreuses  dérives criminelles.

 Je ne sais pas exactement ce que ces gens cherchent à obtenir. Mais ils doivent être très malheureux pour s'astreindrent à de tels occupations qui nécessitent en plus  une surveillance constante. Me prouver l’existence de cette surveillance  fait partie du harcèlement quotidien . J'ai même eu une personne qui m'a indiqué le choix de mon vote juste après être sorti de l'isoloir en pleine salle de vote.

On ne me parle jamais directement , mais on m’interromps ou on  parle dans mon dos ou en passant. Parfois des voitures s'arrêtent pour ne demander un renseignement alors que c'est en fait pour se foutre de moi et donc me harceler. C'est fait parfois de manière massive et je n'ai rencontré  de tel méthodes qu'en Bretagne. Bien sur j'ai rencontré des cons qui agissent de cette manière ailleurs mais jamais autant qu'en Bretagne. Lorsque je m'en plein, on me dit (même en plein tribunal) que c'est une tradition Bretonne. Donc s'il cela ne te plait pas, ta qu'a foutre le camp! Est-ce une explication du taux de suicide dans la région?

Il semble que tout est fait pour me rendre fou et violent, d'ailleurs la dernière personne ( un manager ) qui a agit de cette manière à garé son véhicule dans l'usine alors qui la met d'habitude sur le parking. Je suppose de peur que je  m'en prenne à son véhicule. A moins que ce soit pour voler des la marchandise. Pendant que je prends ma douche il dit à un collègue : "Il vient de m’appeler: vous pouvez continuer je vous couvre". Parfois cela frise le harcèlement sexuel: "Je ne sort qu'avec des vieux", "je suis beau", "non il n'est pas violent" . On fait références à d'autre personnes avec qui j'ai eu des conflits. Ces personne ayant elles même agis pour régler des comptes d'autre personnes. Cela n'en finit pas et coûte cher à tous le monde. 

Il me semble que les techniques utilisés sont bien étudiées. Comme faites  de façon scientifiques. On utilise des mécanismes de déstabilisation qui  favorisent la réponse violente. Par exemple en alternant les rôles gentils/méchant soit avec la même personne soit entre plusieurs personnes. Parfois je me demande si je suis recruté juste pour être harcelé et s'ils ne  m’empêchent  pas de travailler dans certaines entreprises juste pour pouvoir mieux me harceler dans d'autre. Parfois je finis par faire de mini crises d’hystérie.

Ils  parle de condamnation et de prison: "On va te foutre encore en prison". Mais de quelle prison s'agit-il?  De quel type d'enfermement? Je suis pourtant libre et n'ai jamais eu à servir de temps en prison de l'état. C'est donc d'un autre type de prison dont on parle. D'une peine dont le juge ne s'est pas présenté ni expliqué clairement. La peine est-elle réelle? Le harcèlement en fait-il partie?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire