lundi 17 février 2020

La poste.

J'envoie un colis à une personne de ma famille.
Un client rentre dans le bureau de poste à ma suite et dit en s'approchant du guichet:
"Vous le mettez de côté".
Je ne vois pas l'intérêt de mettre ce colis de côté, puisqu'il sera vérifié à l'arrivé.
Je note donc la plaque minéralogique de la personne et je m'envoie un courriel à moi même comportant ce numéro et les circonstances.
Remarquez que j'ai été traité de cette manière dans un autre bureau de poste mais ce  coup-ci par une employée de la poste.
A l'occasion de cette sortie j'ai rencontré 4 personnes qui se seront comporté de manière anormale:
"Il est fou il faut jamais parler".(employée de caisse)
"Il ne vaut rien". (achat journal).


dimanche 16 février 2020

Decoration ou pas

Victime d'une nouvelle hallucination j'entends un passant faire cette remarque:

"Son dossier est sur le bureau du président!". (**)

Pendant une crise de délire  j'imagine.....

Deux sous dossiers se trouvent en haut de mon épais dossier.

L'un deux, d'un  blanc immaculé car je ne l'ai pas touché avec mes mains poisseuses, contient une une feuille  prête à être signée.

'''
Il l'a encore dans le cul.
C'est  un tel talent très rare.
Qu'est qu'on ferait sans lui?
Un tel courage et bien sur de tels résultats méritent récompense et devront servir d'exemple.

Veuillez trouver un moyen pour qu'il fasse partie de la prochaine promotion à la Légion d'honneur.

Signature  en attente de décision
'''

Dans l'autre dossier noir entouré d'un liseret blanc immaculé lui aussi.

'''
On a encore perdu un agent.
Ce coup ci, la limite est dépassée.
C'est un ennemi de le République.

J'ai le regret de vous demande de lui fermer son clapet définitivement.

Signature en attente de décision.
'''

C'est difficile de décider.

La solution de facilité serait de signer les deux.

(**) il faut bien comprendre que depuis un ou deux ans je ne peux aller dans un endroit publique sans qu'une personne au moins dise lorsque je m'approche:
-- "Vous êtes fou. Il ne faut jamais parler."

vendredi 7 février 2020

Surveillance

Je suis contacté par une personne en recherche d'emploi par un réseaux social.
Je discute avec elle et transmet le CV qu'elle m'envoie à mon employeur.
Puis je me permets de faire quelques commentaires:

-- utiliser le format pdf au lieu du format doc.
-- prendre contact physiquement avec certain employeurs.

Puis plusieurs semaines plus tard je recontacte un "copain".
Dans la discussion il me demande si je travail et comme je suis à la maison si je compte prendre "physiquement" (en appuyant sur le mot) contact avec mes employeurs potentiels. Je le fais parfois par exemple en me déplaçant pour rencontrer ou relancer une boite d'intérim. 

Je peux suivant mon niveau de paranoïa faire plusieurs interprétations.

-- Ce copain et cette personne en recherche d'emploi ne font qu'une seule personne.
-- J'ai été en fait contacté par une prostituée ou un agent de renseignement peut être les deux.
-- Le copain lit d'une manière ou d'un autre mon courriel.


Tout cela pour vous expliquer l'univers dans lequel je vis.

mardi 28 janvier 2020

Tutelle

Je prépare un courrier concernant la qualité du travail exécuté par un organisme de tutelle.

Alors que ce courrier n'est pas envoyé ni même publié ni même terminé, je reçois par un client puis  par une employée (**) d'un super marché dans le quel j'ai fait aujourd’hui mes courses ce commentaire :

-- "On va être obligé de mettre la tutrice sous protection car il va publier la lettre qu'il a écrite au juge des tutelles."

Ils me prennent pour qui? Il n'y a pas besoin de protéger cette dame. En fait je la trouve charmante et gentille. Elle a le look que j'aime chez un femme: fine, jeune et jolie.  Je n'ai pas eu le temps de la "scanner" en détail mais je l'imagine ayant de petits seins en forme de poire, haut placés. Est-ce qu'un vieux cochon comme moi qui a la bave aux lèvres pourrait lui faire du mal? Elle peut surement s'améliorer, c'est un travail difficile dans lequel il faut choisir les priorités. Par exemple on peut avoir à choisir entre sauver une personne en détresse et laisser le gel causer plusieurs milliers d'euros de dégâts dans une maison. J'essaye juste de l'aider.

(**)Cette employée a l'habitude depuis 20 ans de faire des réflexions  lorsque je passe devant elle. A un moment, en passant à la caisse, je lui ai demandé, en prenant la caissière pour témoin, si par hasard elle avait besoin de se faire sauter, bien sauter. La réponse a été claire: "J'ai ce qu'il me faut". Mais il me semble bien qu'il y ait toujours quelque chose qui la démange.

dimanche 26 janvier 2020

Courrier

Dans la rue:
"C'était pas un agent, juste une mule".

J'ai jamais accepté de faire la mule ni l'agent.

Mais faisons un peu de fiction en partant d'une émission de Monsieur X sur France Inter. Dans le domaine du divertissement on sacrifie souvent le plausible au spectaculaire comme dans Rambo ou avec Rocco Siffredi (et ça marche). 

Donc les services décident de faire sauter une voiture piégée dans la capitale. Il est temps de se faire respecter, de l'inaction serait interprétée comme de la faiblesse: Un ambassadeur tué, une voiture qui explose dans l'ambassade. La limite est franchie.

La mission est organisée et trois messagers désignés dont deux leurres. Comme il y a un problème dans les services du à l'alternance politique on utilise ceux qui semblent malveillant en organisant des fuites à propos des leurres. Par exemple en utilisant  des proches du type qui a émis le rapport affirmant que les forces d'invasion ne pénétreraient pas profondément dans le pays et bien sur ne pourraient se permettre de rentrer dans la capitale qui a été piégée.

Tout est lancé et c'est une réussite: seulement un leurre de tué, cinquante civils ennemis tués.  C'est mieux  que ce à quoi on s'attendait!

En plus, on a réussit a rendre utile ce petit con prétentieux qui bénéficie depuis plusieurs années des allocations chômage. A son âge je travaillais pour payer mes études et pour m'occuper d'un enfant et d'une femme! Non Mais! Vous ferez croire que la mule est un héro et qu'il a été décoré, cela aura peut être une effet positif sur son comportement!

Remarquez qu'un petit con prétentieux au chômage fait moins de mal qu'un grand con diplômé ayant des relations (probablement familiale au gouvernement). C'est tout le problème de la société Française: le poids des relations et et des diplômes est souvent trop important face à des expériences et des talents spécifiques avérés. Je me demande même si on s'applique à construire des carrières permettant de développer ces talent spécifiques car il est plus pratique de créer un tissus de relation que l'on peut monnayer plus tard en pantouflant dans le privé.

En tout cas dans les 10 minutes qui suivent la publication de cette fiction que j'ai créée  et publiée dans un café avec mon portable, je reçois des commentaires de passants qui me croisent sur les quais du port: "Je me suis juste trompé" puis,  "J'étais très jeune, ils m'ont manipulé pour que j'appuie sur le bouton qui a déclenché l'explosion".
Aujourd'hui 2/1/2020 à nouveau des réflexions par une employée de supermarché:
"Il n'a jamais été courrier, mais je peux pas le faire fermer il dit que c'est  une fiction".
Tout est bon pour me rendre fou, il y a quelque temps c'était:
"On a étudié les empreintes sur le bon au porteur, et on a arrêté immédiatement l'enquête lorsqu'on a trouvé l'identité des personnes".

La question à laquelle ont pense tout de suite est:

Pourquoi inviter une personne à faire une visite "amicale"  dans un pays étranger alors que durant cette période un nombre très important de ces concitoyens sont mort durant des attentats?

Et pour être très claire:

Qu'est ce qui justifie une telle prise de risque?

La raison pourrait être: démontrer que cette personne est folle.

Sabotage

Cela fait plusieurs fois que je le croise par hasard et il m'a souri à chaque fois de manière soutenue. Je ne m'en étais pas aperçu auparavant, mais j'ai l'impression qu'il veut que je fasse la femme ou peut-être le contraire. Un amateur de croulant? Je le revoie quelques mois plus tard et là il semble nettement plus hostile. Que justifie un tel changement de comportement? Peut-être l'avertissement que j'ai fait sur ce Blog à l’attention de la communauté homo qui était en gros qu'i ne fallait pas confondre un incident avec un homo à un acte d'homophobie. Ce n'est pas toujours marqué sur leur visage. Si -à l'occasion de cette confusion- la communauté homo s'en prenait à mois de différentes manières alors je considérerais  des critiques publiques à l'égard de cette communauté comme de la légitime défense.

Donc on continue cette rencontre qui s'annonce mal. A une proposition de business qui ne sait pas conclue la réponse a été décrite par: "Je suis monté et j'ai coupé le disjoncteur". Je ne sais de quel disjoncteur il s'agit. Mais, si c'est  celui auquel je pense, alors les conséquences d'une coupure de chauffage à -40° sont considérables. Deux chaudières plus les canalisations: la note de réparation s'élève très vite.

Bien que j'ai été obligé de passer deux nuits à l’hôtel et deux autres dans ma voiture (proche de zéro degrés), ce n'est pas moi qui risque de subir le plus de préjudices mais justement des personnes qui appartiennent aussi à une communauté -tellement voisine- qu'ils manifestent souvent ensemble. 

dimanche 19 janvier 2020

Injures.

"Si tu avais parlé comme cela il y a quelques années ta maison serait partie en flammes".
Cela fait écho à d'autres menaces.
"Tu te serait retrouvé au cimetière".

J'ai bien compris que je suis un occupant et donc que mes droits de citoyen Francais passent derrière les droit induits par les "traditions" locales. C'est pour cela qu'il est si important d'infiltrer les institutions.

Moi je répond qu'étant donné la manière dont j'ai été traité depuis mon arrivé j'ai du  repousser  journalièrement d'autres traditions faisant partie de l'héritage familiale. Je sens -mais j'ai tort- que je peux dire ce que je veux à qui je veux: du haut au bas de l'échelle sociale.

Comme je l'ai déjà  dit dans de précédents postes de Blog:  il a ceux qui vous  prennent pour des cons et ceux qui vous disent  que vous êtes cons. Cela arrive rarement dans la même personne.