jeudi 4 avril 2013

Rumeur de bénévolat.

Oui mais pour qui?

Voilà ce que j'ai entendu récemment en  attendant mon tour dans la cour du palais:
"Il l'a utilisé sans lui révéler la réelle nature de son travail et les risques qui lui sont associés."

Je me demandais pourquoi certaines personnes me disaient parfois: "Il était trop nul".
Maintenant j'ai une petite idée.
Tout le monde savait ce que je faisais sauf moi!

C'est souvent le problèmes des bénévoles qui rendent service sans être ni formés ni  responsabilisés.

Bien fait pour les bénévoles:  ils n'avaient qu'à pas rendre service !

D'autre part on m'a déjà fait récemment remarquer que je suis un très mauvais menteur. Je me suis toujours fait prendre! J'irais jusqu'à dire que lorsqu'on m'accuse, je suis tellement sensible et impartial que j'ai tendance à accorder quelque crédit à mon interlocuteur!
Je suis d'accord pour penser que ce ne sont pas du tout les qualités recherchées pour un agent que l'on recrutera probablement  plutôt parmi les menteurs chroniques capables de noyer l'adversaire dans un océan d'irréalité.

Tout cela me fait penser à Epicure qui -si j'ai bien- lu pensait que notre vison du monde est complètement fausse au point que ses disciple étaient obligé de le surveiller pour éviter qu'il tombe dans un trou!

--Je ne mens pas!
-- Mais si tu mens! La preuve tu est tombé dans un trou!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire