vendredi 29 juin 2012

"je croyais qu'il était comme nous!"

Ou alors :"c'est des places qui nous sont réservées".
Une fois même, dans une usine j'ai vu un des directeurs débouler et me dire "On le garde, il fait aussi parti d'un minorité sexuelle." (très bel homme d'ailleurs.)
Moi j'ai toujours essayé d'être tolérant avec les homosexuels ou les lesbiennes.
Mais il semble que des informations approximatives se trouvent dans des fichiers.
On ne sait plus bien s'il est homo, bi, pédo, ou zoho..... peut tout en même temps!
Désormais à chaque entretient d'embauche (si cela peut encore m'arriver à mon âge) je vais être obligé de demander si on compte m'embaucher à cause de mon orientation sexuelle ou de mes compétences. Ceci pour éviter de me retrouver dans des positions professionnelles scabreuses.
Sauf si je prends position par écris et publiquement:
ma vie sexuelle, c'est ma vie privée.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire