dimanche 20 octobre 2019

Risquer sa vie.

Je suis content  de retrouver du travail.
Mais comme d'habitude je me retrouve dans une équipe en conflit avec certains collègues n'ayant d'autre objectifs que de m’éjecter. On me conseille à plusieurs reprises de ne pas réagir aux provocations. Mais je pense que c'est une mauvaise solution sur le plan de l'équilibre psychique personnel: en se forçant à faire comme de si rien était, les dégâts psychologiques subis sont plus profond et les risques de passage à l’acte augmentés. Je rappelle que le travail est dangereux comme en atteste les nombreux accidents du travail enregistrés dans cette unité. Harceler des gens dans de telles conditions est à mon avis criminel.

Je site les provocations:

-- "Ils refusent  de payer".
-- "On essaye juste de se faire payer" (manager).
-- "Tu seras mieux payé" (manager: à de nombreuses reprises dans le passé on m'a fait le coup sans qu'aucune augmentation n'ait eu lieu).
-- " Ça y est ils ont payés".
-- "C'est décevant de voir le résultat après 3 jours de travail" (je suppose à propos d'une activité informatique de développement fait chez moi sur mon pc et dont je n'ai parlé à personne auparavant , j'entends à nouveau cette réflexion en faisant mes courses à Quimper).
-- "Il faut t'excuser".
-- "Il faut que tu parte".
-- "Il essayent de la faire passer de l'autre côté".
-- "Il l'est". (manager)
-- "Tu aurais du  sortir avec lui, il t'aurait décrotté".  (Je réponds   que je n'ai  pas besoins de me faire décrotter ou même de me faire en-crotter ou même encore ..... d'attraper le sida).
-- "Vous devez rester impassible, sinon vous êtes redescendu". (manager)

Pour vous donner une idée de ce que ces gens me font subir je donne un autre exemple:
je vais en mer et essaye mon GPS qui est accessible par wifi. A l'arrivé un homme, tapant sur son smartphone discute devant moi avec un autre homme: " Attends je télécharge tout ce qu'i y a sur son GPS".
A pratiquement a chaque  sortie en bateau j'ai eu droit à un comité de réception se livrant a des provocations (car je me doute qu'ils se foutent de ma sécurité  ). C'était aussi le cas lorsque je sortais en voilier il y a 20 ans.

-- "Je n'irais pas vous cherchez si vous avez un problème" professionnel.
-- "Vous êtes fou, il ne faut jamais plonger seul".
-- "Il a un problème de secu". professionnel utilisant un jargon caractéristique.
-- "Il aurait mieux fait de passer son BPPV." "Il faut mieux que tu te tire" professionnel.
-- "Il sait qu'il est nul, il ne nous fera pas de concurrence" pêcheur je suppose.


Je rappelle donc que le harcèlement comprends l'utilisation de l'atteinte à la vie privée pour montrer à la victime qu'elle est surveillée. Cela dure depuis plus de 20 ans.

Les résultat est  une sorte de paranoïa:
Je vais en ville pour chercher un colis, je rencontre un ancien collègue qui semble vouloir parler avec moi : "ou tu travail ect...." . Je reviens chez moi et trouve la porte ouverte. J'ai  pu oublier -bien sur- de fermer la porte  mais comme je me sens épié je pense: Il a simplement cherché à me retenir suffisamment longtemps pour permettre à une personne de "visiter" ma maison.

Bien que j'estime n'avoir jamais été un exemple d'équilibre mental, je pense avoir travaillé trop longtemps aux côtés de malades mentaux et -ce qui est plus grave- que certains de ces malades se trouvent aux commandes dans les entreprises. Il y a les manipulateurs, les menteurs, les sadiques. Il semblerait que ceux  qui pratiquent l'obstruction dans touts ses formes ont plus de chance de monter dans certaines organisations. Il faut reconnaître qu'ils ont fait une analyse correcte de la situation puisque leur stratégie a été payante. Mais qu'ais-je fait pour les faire éjecter? Après tout je suis responsable avec les autres victimes de cette situation.

jeudi 26 septembre 2019

Fedex

J'achète un Garmin reconditionné au états-unis sur ebay.
145$ + 35$ de frais de livraison (standard ebay).

Je reçois un message de fedex qui me damande de payer 25,5€ (12,5 de frais administratif + 13€ taxe douanière)

Je suis le lien fournis par SMS par Fedex pour payer et j'obtient un message d'erreur.

https://dutyandtax.fedex.com/fr/fr/2FHaVeKEcfxL2o

A tout hasard j'essaye aussi:
https://dutyandtax.fedex.com/fr/2FHaVeKEcfxL2o

Je consulte l'aide en ligne et le chat.: Veuillez appeler le service clientèle

 0820 123 800 (Service 0,12 €/min. + prix appel) du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00.

Ce qu je 'ai fait hier, réponse: "Notre service technique est fermé"

Ayant un abonnement standard illimité mon crédit est vite épuisé (par chance je n'ai pas laissé de crédit sur le compte!

Je ne trouve par normal que:

-- Je me trouve avec 66$  (dont 15€ de taxe) de frais pour un achat de 145$.
J'ai consulté les frais d'expédition sur ebay et le dédouanement n'y était pas mentionné.
Je fais portant de nombreux achats à l'étranger sans mauvaise surprise.


-- Que Fedex ose me demander de payer une communication téléphonique alors qu'ils ne me donne pas le moyen  de payer ce que je leur dois.

-- Un message par formulaire n'a rien donné. Ils ont mon téléphone  puisque j'ai reçu un SMS. Je n'ais non plus reçu de mail.

Je vais donc essayer un courriel sans passer par le formulaire.

De plus Je ne pense pas que facturer 15€ de frais administratif de dédouanement va favoriser les exportations des  Etats -Unis vers la France en fournissant une telle qualité du service.

Le 26/9 pas de réponse aux mails apportée par Fedex pour permettre le paiement de la taxe, a part de contacter le service d’assistance téléphonique payant.

Suis-je victime d'une tentative d’extorsion de la part de Fedex France?

Le 27/9/2019 livraison et réflexion du chauffeur: " on va lui livrer tout de suite comme cela il sera rassuré".
C'est vrai que si je n'avais pa pu payer et que la livraison avait été bloquée ainsi que  le produit retourné, j'en aurais été de 35€ de ma poche. De plus je pensais avoir déjà payé les frais liés à la livraison en France à Ebay.
Le service client me propose de payer par carte bleu en appelant la "hot-line", appel payant.
Je vais donc choisir l'alternative proposée: "virement interbancaire".
Livraison rapide.

vendredi 20 septembre 2019

Au port.

Je gare mon bateau derrière un grand semi-rigide.
"Puis-je rester là pendant environ une heure?"
"Bien sur pas de problème".
Puis une fois monté sur le quai j'entend le "chef de bord" déblatérer avec des jeunes hommes de retour d'unee balade en mer sur le quai:
-- "Il aurait mieux fait de passer le BPPV".
-- "Si tu savait le nombre de types qui s'en sorti grâce aux Glénans".
Puis en se retournant vers moi:
-- "Il faut mieux que tu te tire".

J'ai l'habitude du harcèlement et je retourne l'intimidation.

Une femme arrive et parle avec le chef de bord:
"Il faudrait mieux que tu évite de harceler ce type parce que .....

Chez le dentiste.

J'arrive pour une visite détartrage et  un bilan dentaire.

On me propose immédiatement une radio panoramique alors que j'en ai fait une il  y a 2 ans.
Les radios panoramiques étant celle qui vous irradie le plus, je refuse et demande pourquoi.

La réponse est qu'un panoramique est conseillé chaque année par la sécurité sociale  pour détecter  les caries se trouvant entre les dents et non détectables à l’œil nu  et aussi pour détecter d'éventuelles tumeurs cancéreuses qui "tue  en l'espace de quelques semaines".


Je maintient mon refus et m'excuse :
"J'ai des tendances paranoïaques liées à des menaces, intimidations et harcèlement subis fréquemment".

J'entends aussi quelques remarques presque imperceptibles:
"Il est important".
"Déchaussement".
Tout cela avec un sourire presque  forcé.

Ces derniers temps de nombreuses personnes se forcent à  me sourir tout en effectuant des provocations. En règle générale des gens dont je dépends fortement.

A ce propos je prépare une nouvelle lettre à mon précédent employeur.

jeudi 19 septembre 2019

La poste

Je reçois un recommandé du tribunal pour des affaires familiales:
Je signe, prends la lettre de la main de la postière et dis:
"C'est quoi ça?"

La lettre a manifestement été ouverte pendant le transport.

vendredi 16 août 2019

Provocation

En plus de ce que j'ai déjà entendu avant d'entrer et à l’intérieur du centre commercial j'entends en passant à la caisse la caissière discuter avec la cliente précédente:
"Je l'aurais engagé, il a un niveau chef de projet".

Je pose cette  question à la caissière: 
"Pensez vous que j'ai un niveau chef de projet?" 

La réponse :
"Je ne sais pas".

J'ai donc essayé d'amorcer un dialogue sans passer directement au injures.
C'est une impasse aussi.

Pour être chef de projet il faudrait à mon avis avoir au moins des capacités au management et des qualités humaines qui m'ont été souvent déniées. Cela m'a valu le surnom de "Rambo" en société de service. Les managers avec un profil de "tueurs" sont souvent très  mal acceptés par leur subordonnés. Pour le côté technique, il semble qu'on ait reconnu ma capacité -dans certain cas- à aborder la complexité. Pour les connaissances techniques pures je pense être loin du compte pour pouvoir être utilisé professionnellement. Quand au bagage de diplôme il est quasi inexistant. C'est en France un handicap  (en plus de ma dyslexie) quasi insurmontable pour les hautes technologies même dans le privé. Je veux dire des handicaps pour accéder à des fonctions importantes.

Dans mon travail précédent j'ai pendant un mois subis aussi des provocations régulières:
"Ils engagent des vieux maintenant?"
"C'est un honneur de vous avoir dans notre équipe."
"Cela va être vite réglé."
"Non je n'aime pas ce type."
"Avec un caractère pareil il n'aurait pas pu rester en fac."
"Ils vont automatiser mais cela sera toujours en panne."
"Vous consommez trop de papier main."
"Il l'est."
"Il est en train de mourir. C'est lui qui hérite et qui va gerer le groupe. Il connait tous les métiers."
"Il n'en a jamais été question."
"Il pue." (du au travail très pénible et à la tenue vestimentaire couverte de projections d'aliment. Tenue changée seulement une fois par semaine).

Il m'arrive d’essayer de présenter une face souriante ou même sans me forcer d'éprouver de la sympathie. Cela dégénère souvent par un "il fait de l’œil". Pour ne pas causer de confusion je cesse donc de regarder des femmes en souriant. Cela a pour conséquence que l'on en déduit que je suis attiré par les hommes et qu'on m'envoie dans des organisations contrôlées par des groupes homosexuels. C'est là encore une situation quasi  kafkaïenne.
C'est une des raisons -je croie- qui explique que j'ai fini par me contenter de films pornographiques:
"Quelles sont belles et sensuelles! Regarde le beau sourire qu'elles me font (à la caméra). Elles ne vont certainement pas me reprocher de les allumer!"

Un bon manager ce doit de prévoir les réactions de ses subordonnés et de ne pas se révolter à chaque fois qu'il désapprouve ce qui est fait ou dit.

La solidarité entre homosexuel(les) est considérée par de nombreux membres comme sacrée. J'ai expérimenté quelle aboutit parfois et peut-être  de manière inconsciente à une prise de contrôle d'un service ou même d'une entreprise au profit de la communauté. Dans ce cas, des abus peuvent être commis et peuvent être  acceptés comme normal en réponse aux abus commis dans le passé contre les homos. Parfois la limite imposée par la loi est franchis. Remarquez qu'il serait injuste de considérer les homos comme les seuls auteurs de tels comportements. Cela existe aussi pour d'autre communautés:  politiques, culturelles, régionales, professionnelles, syndicales...... Parfois les intérêts de plusieurs communautés se mêle et le résultat est explosif.