dimanche 1 novembre 2020

application gouvernementale Covid

Dans cette nouvelle version il faut encore que l’utilisateur pense à réactiver l'application COVID après un redémarrage système.

Si il oublie, l'application risque de rester inactive pendant plusieurs semaines sans qu'il s'en rende compte.

Un défaut qui existait dans la version précédente et qui n'a pas été corrigé.

Quel utilisateur accepterait que sont antivirus ne soit pas démarré automatiquement en même temps que le système d'exploitation? Il y aurait toujours un moment ou il oublierait de le démarrer et resterait non protégé.

Remarque: 

La non correction d'un telle "erreur" pourrait nous inciter à penser que:

  •  le véritable but de cette application n'est pas la protection directe des utilisateurs mais la collection de données permettant de mieux connaître la manière dont se développe la  pandémie dans la population.  Autrement dit la collecte au sein d'un échantillon suffisamment grand pour être significatif mais qui ne nécessiterait pas l'utilisation par la majorité de la population. Une confirmation pourrait être donnée grâce à la capacité du serveur lié à cette application.
  • Le programme nous fait simplement croire qu'il n'est pas activé mais est en réalité démarré en même temps que le système. Ceci dans le but de détecter les gens qui cherchent à cacher quelque chose. 

Bien sur le but ultime étant bien sur la protection de la population.

Aujourd'hui  je rempli la version électronique de l'attestation dérogatoire de déplacement et je trouve deux anomalies.

  • Lorsque je rempli la date de déplacement elle apparaît au format anglais MM/JJ/AA sur le formulaire de saisie. Cela est peut-être du au fait que j'utilise une session en anglais. Le bon format apparaît sur le PDF généré.
  • Je choisi l'heure 12:13 AM sur le formulaire et 0h13 apparaît sur le PDF.
Tous ces problèmes - et j'aurais pu aussi parler des mesure prises dans les établissements publiques- pourraient nous inciter à penser que les mesures décidées par le gouvernement ne sont pas prises au sérieux par ceux qui doivent les appliquer. 

En fait, trop souvent, l'impression apparaît lorsque on réfléchit à ce que l'on fait pour se protéger, que cela ne sert à rien. Ou alors on se réfugie vers une application bête des protocoles. A mon avais il faudrait trouver un moyen d'augmenter la combativité sans provoquer la panique. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire