jeudi 4 juin 2020

Les pros et les semi-pros aux abois.

Ca prospecte dur dans les super-marchés.
Deux approches différentes:

-- Avec sa mère et sa soeur: "ils ne tiennent pas, elle est trop belle". On me l'a déjà faite. En tout cas elle pourrait faire "les grands comptes".

-- Avec son fils et toute bronzée: "C'est pour mon fils, il a besoin d'un père". On me la déjà faite aussi.

Par les temps qui courent il doit y avoir moyen d'avoir des prestations de haut de gamme pour des prix modiques!

Je préfère rester avec wowgirls.xxx c'est moins risqué, plus pratique et probablement moins chère (il y a toujours des coûts cachés).

Bon dans le cas ou je serais vraiment très médisant un conseil pour ceux qui ne tiennent pas:

Mois aussi quand j'étais jeune j'étais trop rapide, comme j'avais du plaisir je supposais qu'elle avait du plaisir aussi. C'est quelque chose de très dur à dire surtout quand on est amoureuse. Il y a divers solutions qui peuvent être utilisées conjointement:

-- essayer de penser à autre chose et dans les cas urgents (mais c'est souvent trop tard) penser à quelque chose de vraiment horrible. Dans le doute il faut donc mieux visualiser un film d'horreur dès que ca devient vraiment chaud. Dans un porn j'ai vue une fois une "maman" balancer une bonne claque au garçon qui allait sauter  sa "fille". Je ne sais pas si ça marche.

-- "épuiser" les réserves grâce à la masturbation la veille ou une heure avant ou les deux.

-- Regarder beaucoup de bons pornos peut aussi rendre un peux blasé et diminuer l’excitation quand on est avec sa partenaire.

-- le port d'un préservatif (par l'homme bien sur) permet aussi de diminuer l’excitation en plus de protéger la santé et limiter la responsabilité.

Le problème est que quand on se retient trop, la fille le sent ( sexe à pile, trop mécanique ). On peut aussi se retrouver dans une situation ou on arrive plus à éjaculer. Le mieux à mon avis c'est de faire une petite pause en utilisant ses mains et sa bouche après le premier ou deuxième orgasme de la fille et recommencer sans film d'horreur. Normalement la fille arrive plus facilement à l'orgasme la deuxième et la troisième fois.  Elle devient plus tolérante aussi. De toute façon il est rare que les deux partenaires arrivent ensemble à l'orgasme. Mieux vaut donc laisser passer la fille devant pour les premiers orgasmes.

Je voudrais en profiter pour parler d'autres problèmes sexuels. Par exemple de nombreux amants aimeraient montrer leur affection et leur dévouement en  comblant leur partenaire avec un cunnilingus. Mais ils ne sont pas toujours au courant de ce qu'ils vont rencontrer: le goût et l'odeur particulière dégagé par les sécrétions vaginales. Cela peut causer une sorte de traumatisme engendrant l'abandon de cette pratique alors qu'il est possible de s'y habituer et même d'y prendre goût. L'amant se prive d'une possibilité de bien préparer sa partenaire pour qu'elle ait une longueur d'avance dans l'obtention de l'orgasme. L'idéal serait que l'amant réussisse à provoquer un premier orgasme en utilisant seulement sa bouche et ses mains. De plus il arrive que l'odeur soit vraiment insupportable. J'ai lu que cela peut provenir d'un lavage excessif du vagin et de son entrée.  En effet le lavage excessif provoque la disparition de la flore vaginale (microbes bienfaiteurs)  qui pour une raison que je ne peux expliquer provoque de fortes odeurs qui sont insupportables lors du cunnilingus.

Et puis ne pas oublier que le plaisir sexuel cela peut-être beaucoup de choses.

-- le simple bien être corporel (sans trop d’excitation) grâce par exemple aux massages.
-- le plaisir de la possession et du pouvoir: voir sa partenaire se rendre.
-- le plaisir du partage et de la connivence.
-- la découverte de nouvelles sensations par forcement très fortes (goût, odeurs, frémissement sur la peaux).
-- le dépassement des interdits.

Pour moi cela peut-être un art complet auquel ont peut dédier toute sa vie:

-- connaissance médicale, psychologique
-- plaisir des sens: odeur, gustatif, visuel.
-- art de s'habiller et de s'exprimer par l'habillage:
-- art de bouger: dance, gymnastique.
-- art de modeler son corps: bodybuilding.
-- art de mystifier et de l'illusion.

Et que bien en parler cela ne veut pas forcément dire bien le faire.

Conseil sans aucune garantie (selon les termes de la licence GNU).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire